Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 13 octobre 2020

En Inde, cette école bouleverse le destin des fille

 Brut

24 septembre 2020

En Inde, cette école bouleverse le destin des filles | Brut.

"Ils demandent qui fera le ménage si on envoie leur fille à l'école." Permettre aux femmes de devenir indépendantes, c'est l'objectif de Pardada Pardadi. En Inde, cette école bouleverse le destin des élèves qui la fréquentent…

En Inde, un groupe scolaire propose une scolarité unique aux filles, de la maternelle à la terminale. Ce sont les écoles Pardada Pardadi.

Dans l’État indien de l’Uttar Pradesh, les écoles Pardada Pardadi offrent aux jeunes filles une éducation scolaire gratuite et unique, de la maternelle à la terminale. Les établissement sont localisés dans la ville d’Anupshahr et comptaient 1.600 élèves en 2019. Chaque élève reçoit du matériel d'étude, des uniformes, de quoi payer le transport, trois repas par jour, des serviettes hygiéniques et des services de santé d'une valeur d'environ 40.000 roupies (soit 465 euros).

Un meilleur taux de présence

La Pardada Pardadi Educational Society (PPES) est créée en 2000 par Virendra Singh. Avant de revenir dans sa ville natale d’Anupshahr, il est ingénieur aux États-Unis. À son retour, il se donne pour mission de scolariser les filles de son village, une tâche plus difficile que prévue. Finalement, une étude menée en 2014 montre que les élèves de Pardada Pardadi ont un taux de présence moyen de 85 %, contre 62 % pour les filles des autres écoles en Uttar Pradesh.

Les écoles versent une indemnité aux collégiennes et lycéennes. Elles reçoivent 15 roupies (soit 0.17 euro) par jour de présence. Ainsi, les établissements apportent une aide financière aux familles des élèves afin qu’elles poursuivent leur scolarité. Par ailleurs, ils travaillent avec des familles à faibles revenus et la majorité des élèves inscrites sont issues de communautés musulmanes, les castes inférieures indiennes.

Lire la suite et voir la vidéo ...


Aucun commentaire: