blogspot counter

La psychiatrie française en revue, etc.

Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

dimanche 25 septembre 2022

Norvège : une expérience inédite en Europe pour traiter les troubles mentaux sans médicament

Publié 






Depuis l’ouverture d'unités psychiatriques "sans médicament" en Norvège, plusieurs centaines de patients ont pu réapprendre à vivre sans l'aide de psychotropes... Extrait du magazine "Nous, les Européens".

Une expérience a été lancée en 2017 dans l’hôpital psychiatrique de la ville de Tromsø, aux confins de la Norvège, en Laponie : traiter les troubles mentaux sans chimie. Son unité "sans médicament" ne ressemble à aucune autre. Elle compte six lits pour une équipe de 24 personnes et a accueilli une centaine de patients en cinq ans.

"Quand elles arrivent à l’unité, à peu près la moitié des personnes prennent des neuroleptiques. Je pense que la moitié d’entre elles a réussi ou est en train de réussir son sevrage", affirme la directrice de cette unité, Christine Nyquist, au magazine "Nous, les Européens" (vidéo). Après l’unité de Tromsø, quelques autres services "sans médicament" ont ouvert dans le pays.

Lire la suite  et voir la vidéo ...


Aux assises du Nord, la «fille bien» et son bébé enfoui «dans un coin de la tête»

par Julie Brafman, Envoyée spéciale à Douai  publié le 24 septembre 2022 

Après avoir vécu «une grossesse cachée», Mallaury D., 26 ans, a tué son nouveau-né en 2017 en le jetant par la fenêtre, paniquée à l’idée d’être découverte par ses parents. Elle a été condamnée, ce vendredi, à six ans d’emprisonnement. 

Immobile sur son banc telle une statue en baskets dorées et blouse scintillante de strass, elle écoute les qualificatifs à la chaîne : elle est une «fille bien», une «fille sage», une «fille réservée», une «fille sans problème», un «amour de fille», une fille «14 /20 au collège», une fille «20 /20 en comportement». A la barre, il y a son frère avec l’accent du Sud, sa sœur avec celui du Nord, sa grand-mère chez qui elle réside pendant l’audience et qui restera dans la salle «parce qu’il faut bien la ramener le soir» ou encore ses parents qui ne lui parlent plus depuis un mois. Ses épaules s’affaissent lentement tandis que tous soulignent qu’ils n’ont «rien vu», «rien, rien, rien», ou alors à peine un «petit ventre». Mais «rien» en tout cas laissant présager le «drame» de cette nuit du 4 novembre 2017, qu’ils résument de cette même formule qui renferme tout l’incongru de la violence : «Elle a jeté son bébé par la fenêtre Devant la cour d’assises du Nord, Mallaury D., comparaît libre. Jugée pour «meurtre», elle a posé quelques jours de congé dans l’hôtel de luxe où elle est gouvernante. Sans mentionner que, peut-être, elle ne reviendra pas.

Hôpital de Béziers : "Nous avons besoin de bonnes conditions de travail"

 

Publié le 

Mobilisation, ce jeudi matin, devant l’hôpital biterrois.

Environ 80 personnes se sont rassemblées devant le centre hospitalier de Béziers ce jeudi 22 septembre au matin, à l’appel de la CGT et dans le cadre d’un mouvement national.

"On dénonce le manque d’effectifs et on demande des augmentations de salaire en fonction des qualifications, et surtout les effectifs nécessaires pour bien soigner", lâche Magali Laffaille, secrétaire CGT de l’hôpital de Béziers, ce jeudi, devant l’établissement de santé.

Lire la suite ...


samedi 24 septembre 2022

Les parents peuvent-ils protéger leurs enfants de la violence du monde ? La psychanalyste Claude Halmos vous répond

Publié le

« Le divan du monde ». Dans cette nouvelle chronique, la psychanalyste s’appuie sur vos témoignages et questionnements pour décrypter comment l’état du monde percute nos vies intimes. Et propose des pistes pour mieux vivre.


Protéger leurs enfants de la violence de la réalité, s’interposer entre l’horreur et eux est pour bien des parents une préoccupation majeure. Et elle est non seulement légitime, mais le signe d’un amour capable de prendre en compte leur sensibilité, leur fragilité, leur complexité.

Cette violence que ses parents redoutent peut surgir, pour l’enfant, de sa vie personnelle (familiale, scolaire ou périscolaire), mais elle peut lui venir aussi du bruit du monde ; surtout dans une période, comme celle que nous vivons, où il devient trop souvent assourdissant.

Bruit en Ukraine des bombes qui tombent sur les maisons et menacent les centrales nucléaires. Bruit, toujours hurlant dans la tête des victimes, et que l’ouverture du procès fait résonner plus fort encore, du camion tueur de Nice. Sifflement terrifiant des tempêtes.

Penser et agir dans un monde en feu

Par   Publié le 23 septembre 2022

Face au désastre écologique qui affecte désormais le quotidien et l’intimité de tous les contemporains, nombre d’intellectuels opèrent un « tournant géologique » afin de forger des récits capables de relever le défi climatique.

L’espace d’un été, le monde a basculé. Aucun coin de terre n’a échappé à sa saison en enfer. Chacun a pu ressentir le désastre au bord du balcon, percevoir l’apocalypse au bout du jardin, connaître la suffocation sur les routes en goudron. Et éprouver non pas le « printemps silencieux » documenté par la biologiste américaine Rachel Carson (1907-1964), alertée par la disparition du chant des oiseaux due aux pesticides, mais un été assourdissant, alourdi par un air plombant, asséché comme l’étaient les rivières et les torrents, jauni et craquelé comme le furent les pelouses et les champs.

Lionel Naccache, en toute discrétion

Vendredi 23 septembre 2022

Provenant du podcast

La science, CQFD

Notre cerveau est une salle de montage. ©Getty - PM Images

Résumé

Conversation avec Lionel Naccache, reconnu pour ses découvertes sur la mécanique de la conscience. Son approche se nourrit également des arts, de la philosophie, et des mathématiques pour tisser une thèse de la pensée subjective et porter une vision de ce qui nous relie directement au monde.


avec :

Lionel Naccache (Neurologue chercheur en neurosciences cognitives. Codirecteur de l’équipe “PICNIC - Neuropsychologie et Neuroimagerie fonctionnelle” à l’Institut du cerveau, Paris.).


Lire la suite et écouter le podcast ...


Santé : un Français récompensé pour avoir trouvé la cause de la narcolepsie et son traitement principal

Par Le Parisien avec AFP Le 22 septembre 2022 

La narcolepsie serait déclenchée par le virus de la grippe : c’est ce que soutient Emmanuel Mignot, chercheur à l’université de Stanford, en Californie. Une molécule, l’orexine, peut pallier les endormissements spontanés. Reste à affiner la formulation délivrant la bonne dose, au bon moment.

Le chercheur Emmanuel Mignot avec Watson, son chien narcoleptique. AFP/HO/Emmanuel Mignot
Le chercheur Emmanuel Mignot avec Watson, son chien narcoleptique. AFP/HO/Emmanuel Mignot

C’est une maladie « bizarre », « incroyable », mais aussi « dévastatrice », dont les patients atteints « souffrent terriblement ». Le Français Emmanuel Mignot, 63 ans, a consacré sa carrière à l’étude de la narcolepsie, jusqu’à en trouver la cause et permettre ainsi d’éclairer un peu l’un des grands mystères de la biologie : le sommeil.

Sa découverte lui vaut d’être aujourd’hui récompensé par un grand prix américain, le Breakthrough Prize, aux côtés du Japonais Masashi Yanagisawa, arrivé à des conclusions similaires au même moment. Grâce à ces recherches, des médicaments qui promettent de révolutionner le traitement de la narcolepsie et d’autres troubles du sommeil sont aujourd’hui en cours de développement. Les narcoleptiques -environ une personne sur 2000- ne peuvent s’empêcher de brutalement s’endormir en pleine journée. Certains sont également touchés par de soudaines paralysies temporaires (cataplexie).

Lire la suite ...


PARISIENNES CITOYENNES !

Access home page

Engagements pour l’émancipation des femmes (1789-2000)

Exposition du 28.09.2022 au 29.01.2023

L’exposition « Parisiennes citoyennes ! » nous entraîne dans une ambitieuse traversée historique, de la Révolution française jusqu’à la loi sur la parité, sur les traces des luttes que les femmes ont menées à Paris pour leur émancipation.

Pierre Michaud, 6 oct 1979 Marche des femmes, Groupe de femmes assises faisant le signe « féministe », 1979 
© Pierre Michaud / Gamma Rapho Graphisme : Atelier Pierre Pierre

Le musée Carnavalet présente une synthèse inédite sur l’histoire et la mémoire des luttes pour l’émancipation des femmes en se concentrant sur l’histoire des féminismes à Paris.

Aux côtés de certaines figures incontournables, d’Olympe de Gouges à Gisèle Halimi, une large place est faite aux Parisiennes moins connues ou anonymes : citoyennes révolutionnaires de 1789, de 1830, de 1848, Communardes, suffragettes, pacifistes, résistantes, femmes politiques ou syndicalistes, militantes féministes, artistes et intellectuelles engagées, travailleuses en grève, collectifs de femmes immigrées…

Lire la suite ...


L’art s’invite en psychiatrie

Par Paula Dayan-Perez   le jeudi 22 septembre 2022 

QUEBEC

Mme Strauss-Fillion pose avec son œuvre. (Photo : Le Soleil - Paula Dayan-Perez)

Communiquer aux autres nos pensées et émotions peut être un défi pour n’importe qui. Mais ça l’est encore plus si on vit avec des troubles de santé mentale. Des patients hospitalisés en psychiatrie à l’Hôpital Anna-Laberge à Châteauguay utilisent l'art pour se questionner et partager leur vécu. 

Que représente votre santé mentale à vous? Voici la question qui a été posée récemment aux usagers de l’unité de psychiatrie dans un atelier d’art thérapie. Leur tâche, c’était d’y répondre en illustrant leurs idées en peinture sur une tête de styromousse. Les résultats, exposés près de la cafétéria de l’hôpital, consistent en une douzaine de têtes coloriées, certaines portent aussi des mots et des objets.

L’œuvre de Maïlly Strauss-Fillion, qui est hospitalisée avec un diagnostic d’anorexie, représente une tête de femme aux cheveux bruns, les joues creuses et des cernes gris. Sous les oreilles, évidées à la cuillère et couvertes de peinture noire, on y voit des gouttes de sang. Une chaîne ensanglantée se dessine autour du cou.

Lire la suite ...


Une trentaine d’orientations pour le DPC concerne la psychiatrie et la santé mentale

Publié le 

L’arrêté conjoint du Ministre de la Santé et de la Prévention et du Ministre des Armées relatif aux orientations prioritaires de Développement professionnel continu (DPC) s’inscrivant dans le cadre de la politique nationale de santé et définies par les différentes professions et spécialités a été publié le 9 septembre dernier. Il comprend toutes les orientations de politique nationale et une partie des orientations par profession ou spécialité, soit d’ores et déjà plus de 200 orientations. Communiqué de l’Agence nationale du Développement Professionnel Continu.

Ces orientations encadrent l’offre de DPC pour les trois années à venir. Elles ont été définies par les services de l’Etat s’agissant des orientations nationales et les conseils nationaux professionnels (CNP) pour les orientations par profession ou spécialité.

L’Agence nationale du DPC a assuré un appui méthodologique sur la base d’un retour d’expérience sur les orientations antérieures ; elle a conduit l’ensemble des acteurs à identifier les sujets à fort enjeu de maintien et de renforcement des compétences susceptibles d’être soutenus par des actions de formation continue, d’évaluation des pratiques ou de gestion des risques.

Lire la suite ...


De l’intérêt de la téléconsultation en santé mentale

Publié le 

Les psychiatres sont les champions de la téléconsultation ! En effet, près de 64 % l’ont déjà pratiqué et une consultation de psychiatrie sur 5 est aujourd’hui réalisée à distance (1). Pourquoi un tel engouement et en quoi ce dispositif est-il particulièrement adapté à la psychiatrie ? Le docteur Fanny Jacq, psychiatre, Directrice santé mentale chez Qare pointe 10 arguments  (publi-information) :

1/ REPONDRE AU BESOIN

1 Français sur 4 sera confronté au cours de sa vie à un problème de santé mentale (2). Mais si la demande de soin augmente, l’offre diminue (3). Dans ce contexte, pour un psychiatre qui doit répondre à la demande urgente d’un patient, il est plus facile d’aménager une téléconsultation (à son domicile par exemple) plutôt que de dégager un créneau à son cabinet. Par ailleurs, il est plus confortable pour un patient de libérer 45 min dans son agenda sans y ajouter des temps de transport parfois très longs.

Lire la suite ...


Habitat inclusif : une collaboration inter-associative à saluer en Alsace !

Le 15/09/2022

Familles Solidaires Alsace s’est associée à l’APBA (AdapeiPapillons Blancs d’Alsace) pour développer un projet d’habitat inclusif en colocation à Illkirch, dans l’éco-quartier des Prairies. L’appartement de 165 m2, situé au rez-de-chaussée d’une construction en autopromotion, est occupé depuis le 1er mai 2022, par cinq personnes en situation de handicap. Un projet innovant qui allie lien social et accompagnement adapté.

De l’institution à la vie ordinaire

Avant leur emménagement, les colocataires vivaient soit chez leurs parents, en hébergement médicosocial, ou en soin à l’hôpital. C’est un choix qu’ils ont fait que de vivre en colocation dans un habitat inclusif. Pour les accompagner dans ce changement, un coordonnateur de parcours de l’APBA

Lire la suite ...


Les #Visios d’ActuSoins : Abdelaali El Badaoui, infirmier fondateur de « Banlieues Santé »

  20 septembre 2022











Abdelaali El Badaoui, infirmier et entrepreneur social en Seine-et-Marne, a fondé l'association "Banlieues Santé" pour rapprocher du système de santé les habitants qui en sont le plus éloignés.

Voir la vidéo ...


Au CHU de Nantes, la CGT redoute un scénario à la France Télécom


 



Publié le 

La CGT du CHU de Nantes a adressé un signalement au procureur de la République de la ville pour alerter sur la dégradation des conditions de travail.

Le syndicat CGT du CHU de Nantes organise un rassemblement devant l'hôpital jeudi 22 septembre pour dénoncer les conditions de travail.`

Le syndicat CGT du CHU de Nantes organise un rassemblement devant l’hôpital jeudi 22 septembre pour dénoncer les conditions de travail. (©Illustration Julien Sureau / actu Nantes)

Après une lettre au ministre de la Santé, François Braun, la CGT du CHU de Nantes a transmis un signalement au procureur de la République de la ville, Renaud Gaudeul, pour dénoncer la situation « très préoccupante » de l’hôpital public, à la fois pour les agents mais aussi pour les usagers. 

Lire la suite ...


Contre les violences sexuelles sur mineurs le gouvernement annonce des mesures

Par   Publié le 21 septembre 2022

Ces dispositions interviennent au moment où la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise) dresse un inventaire de sa première année d’appel à témoignages. Elle en a recueilli plus de 16 000.

Une femme témoigne lors d’une réunion publique de la Commission Indépendante sur l'Inceste et les Violences Sexuelles faites aux Enfants (Ciivise), à l’Ecole nationale de la magistrature de Bordeaux, le 19 novembre 2021.

Quatre mois après sa nomination au sein du gouvernement d’Elisabeth Borne, Charlotte Caubel, la secrétaire d’Etat chargée de l’enfance auprès de la première ministre, annonce dans Le Figaro, mercredi 21 septembre, plusieurs mesures destinées à lutter contre l’inceste et les violences sexuelles sur mineurs, qui touchent 160 000 enfants chaque année.

Contraception : la pilule du lendemain bientôt gratuite pour toutes


 


par LIBERATION et AFP  publié le 20 septembre 2022 

François Braun annonce la gratuité de la pilule du lendemain pour toutes et des tests de dépistage des IST jusqu’à 26 ans. Des mesures qui seront inscrites dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2023.

«Je vous annonce le renforcement de la protection des femmes en facilitant leur accès à la contraception d’urgence [ou pilule du lendemain] en pharmacie, de manière gratuite et sans ordonnance, à tout âge» lance François Braun, dans une interview mise en ligne mardi par le quotidien 20 Minutes. La mesure sera inscrite dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2023, qui sera présenté en conseil des ministres le 26 septembre. Concernant la contraception masculine, le ministre de la Santé veut auparavant demander son avis à la Haute autorité de Santé.

ARTE Regards - L’art brut tchèque d’Ota Prouza

Émission du 21/09/2022









Disponible :
Du 21/09/2022 au 20/09/2023

Depuis plus de cinquante ans, l'artiste Ota Prouza vit dans un foyer pour handicapés mentaux d'une petite ville du nord de la Bohême, près de la frontière allemande. 


Journée mondiale de la sécurité des patients 2022

 Mis en ligne le 16 sept. 2022

Comme chaque année, la journée mondiale de la sécurité des patients est portée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 17 septembre. L’édition 2022 a pour thème la sécurité de la médication, avec le slogan « Les médicaments sans les méfaits ». C’est un moment fort de sensibilisation aux enjeux majeurs que sont la qualité et la sécurité des soins auquel la HAS prend part.

Sur son site, l’OMS précise que « les médicaments sont parfois à l’origine d’effets préjudiciables graves s’ils sont mal stockés, prescrits, délivrés ou administrés, ou s’ils ne sont pas assez contrôlés. Les pratiques de médication dangereuses et les erreurs de médication sont parmi les principales causes de préjudices évitables liés aux soins de santé partout dans le monde. La pandémie actuelle de COVID-19 a considérablement accru le risque d’erreurs de médication et les préjudices liés à la médication. »

Dans ce contexte et à l’occasion de cette journée, la HAS propose aux professionnels de santé une sélection de ses principaux travaux et outils pouvant contribuer à une plus grande sécurisation de la prise en charge médicamenteuse.

Lire la suite ...


Garouste, la folie en majesté

PAR ITZHAK GOLDBERG  LE 21 SEPTEMBRE 2022 -

Le parcours chronologique de la rétrospective du Centre Pompidou donne à voir le moment où dans ses toiles la déformation et l’hybridation l’emportent sur la narration.

Paris. Au centre de la rétrospective de Gérard Garouste (né en 1946), organisée intelligemment par Sophie Duplaix, conservatrice au Centre Pompidou, se trouve une drôle d’installation. Un dispositif circulaire, fermé sur lui-même, semble proposer un « peep-show » artistique [La Dive Bacbuc, voir ill.]. Le spectateur se déplace d’un oculus à l’autre pour avoir un aperçu partiel de chacune des douze saynètes peintes en hommage à Rabelais. Une manière de rappeler que le regard que l’on pose sur une œuvre d’art reste toujours fragmentaire ?


Lire la suite ...


Léa Bordier, l'art d'accoucher la parole de toutes et tous




Mercredi 21 septembre 2022

Sur sa chaine Youtube Léa Bordier récolte des témoignages d'anonymes sur des sujets intimes - Youtube

Résumé

Sur sa chaîne Youtube, Léa Bordier récolte avec une rare empathie les témoignages d'anonymes sur des sujets très personnels : les premières amours, sexualité, le désir, la mort ou encore le rapport au corps


En savoir plus

Léa Bordier a 30 ans. Profession ? Vidéaste, ou « médecin des âmes » comme l’a qualifiée avec justesse le site d’un magazine féminin. Elle accouche les âmes depuis sept ans.

Elle capte la parole d’anonymes, accumule ainsi des bouts de vie qu’elle met joliment en scène, sur des sujets très personnels : les premières amours, la sexualité, le désir, la mort, le rapport au corps surtout.

Lire la suite et écouter le podcast ...