Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 22 septembre 2012

Le Pr Jean-Louis Senon appelé à préparer une conférence de consensus sur la prévention de la récidive

19.09.12 
La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a installé le 18 septembre un comité indépendant d’organisation afin de préparer la conférence de consensus de prévention de la récidive, qu'elle souhaite organiser début 2013, indique un dossier de présentation du ministère. La Garde des Sceaux a choisi "la méthode de la conférence de consensus, inspiré du monde médical, pour établir les connaissances et outils construits avec rigueur et pragmatisme, afin d'éclairer les choix politiques de la ministre en matière pénale".
Ce comité, présidé par Nicole Maestracci, première présidente de la cour d'appel de Rouen, réunit vingt personnalités, élus, représentants français et étrangers issus des milieux universitaires et de la recherche, magistrats, professionnels pénitentiaires et de la sécurité publique, représentants d'institutions et d'associations. Y participera notamment le Pr Jean-Louis Senon, psychiatre et Professeur des universités-praticien hospitalier au CHU de Poitiers.

CASSE-TÊTE – Des migraines dues à une prise trop importante d’antimigraineux

Vous en êtes à votre troisième cachet d'aspirine de la journée et le marteau-piqueur qui ravage l'intérieur de votre crâne ne semble toujours pas décidé à s'arrêter ? Votre migraine persistante n'est peut-être que la conséquence d'un excès de médicaments. C'est en tout cas ce qu'affirment des scientifiques de l'Institut britannique pour la santé et l'excellence clinique (NICE), dont les recherches sont analysées par le Guardian mercredi 19 septembre.


Le plan Alzheimer III prolongé par François Hollande

Maladie d'Alzheimer : des espoirs déçus

LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | 
Série noire dans la recherche de nouveaux traitements contre la maladie d'Alzheimer. En un mois, trois molécules (deux visant à ralentir l'évolution de la maladie et une à la prévenir) ont échoué lors de vastes essais cliniques. Il en est ainsi du bapineuzumab, un médicament en phase finale d'évaluation dont les résultats, très attendus, ont été présentés mardi 11 septembre au 16e congrès de la Fédération européenne des sociétés de neurologie (EFNS) à Stockholm (Suède).


Les généralistes débordés par la dépression des patients
Publié le : 19 Septembre 2012 par Mathias Germain
Avec la crise économique, les consultations pour dépression se multiplient. Selon une étude,  les généralistes sont parfois amenés à prescrire des médicaments là où des pscychothérapies seraient plus efficaces.

« Le Magasin des suicides » : réjouissant !

Une ville grise, des habitants déprimés. A priori, le film de Patrice Leconte ne respire pas l'enthousiasme. Ce serait compter sans sa fantaisie! DR

Le nouveau film de Patrice Leconte, réalisateur de « Ridicule », est un film d'animation au titre peu engageant. Pourtant, « Le Magasin des suicides » cache bien son jeu : il est en réalité enthousiasmant et drôle...
Chez les Tuvache, de père en fils, on cultive la morosité. Disons plus exactement que votre désespoir fait leur joie de vivre. Enfin, leur vie. Parce que les Tuvache tiennent l'un des seuls magasins florissants de leur ville : le magasin des suicides. Satisfait ou remboursé, tant que les clients ne reviennent pas (ce serait un comble), ils sont contents.
Il faut dire que, dans la ville, tout est gris. Plus un rayon de soleil, plus une couleur. Rien, en somme, qui donne envie de ne pas se pendre. Mishima et Lucrèce Tuvache sont donc devenus les maîtres de leur art. Ils aident à la fin de vie avec succès, vendant poisons, animaux venimeux et autres armes blanches, conseillant le client sur la meilleure façon de mettre fin à sa vie. De quoi faire vivre la famille, puisqu'ils ont deux enfants aussi cernés et déprimés qu'eux, Vincent et Marilyn.

mercredi 19 septembre 2012

La France malade : 12 millions de français souffrent de troubles psychiatriques

Selon un article publié par la revue European Neuropsychopharmacology, les autorités français ont très largement sous-estimé le nombre de  français souffrant d’une pathologie mentale qui toucherait en fait 12 millions de personnes sur 69 millions.
Une unité d'hospitalisation spécifique aux personnes détenues inaugurée au CH du Rouvray
18.09.12 
Une unité spécifique d’hospitalisation pour personnes détenues est inaugurée ce 18 septembre au CH du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), a annoncé l'ARS Haute-Normandie dans un communiqué. Cette inauguration sera réalisée en présence de Robert Badinter, ancien ministre de la justice, et ancien président du Conseil Constitutionnel, qui a accepté de donner son nom à cette unité, ouverte depuis le 3 juillet dernier (lire aussi notre synthèse du patrimoine du 12/09/2012 et notre brève du 06/06/2012).

L'ARS Nord-Pas-de-Calais engage une action pour réduire les prescriptions de neuroleptiques en EHPAD

18.09.12 - 16:11 - HOSPIMEDIA 
L'ARS Nord-Pas-de-Calais et l'assurance maladie lancent une action de sensibilisation auprès des professionnels de santé en EHPAD sur les prescriptions de neuroleptiques pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées. L'objectif est de réduire l'utilisation "inappropriée" des neuroleptiques dont l'efficacité n'est évaluée qu'à 10-20% environ et dont les effets secondaires sur les personnes âgées sont non négligeables, a indiqué lors d'une conférence de presse Emmanuelle Cerf, référente personnes âgées à l'ARS. Et de viser, en outre, une division par trois de ces prescriptions tout en améliorant la prise en charge des troubles du comportement.
Quatre réunions seront organisées les 27 et 28 septembre et les 4 et 5 octobre prochains pour informer mais aussi diffuser les alternatives. Des bonnes pratiques professionnelles, s'appuyant sur les recommandations établies par la Haute autorité de santé (HAS) et l'Agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé (ANESM) via le programme national Alerte et maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d'Alzheimer (AMI), seront présentées lors de ces rendez-vous, a détaillé Emmanuelle Cerf. Car des techniques de soins spécifiques existent et doivent être transmises aux personnels soignants. Ces techniques nécessitent aussi d'avoir un projet personnalisé pour chaque résident, a-t-elle ajouté. Et de préciser qu'il convient en effet de changer la culture ainsi que la formation des soignants dans ce domaine. Un suivi mais aussi un accompagnement seront réalisés en partenariat par l'ARS et l'assurance maladie, est-il indiqué dans un communiqué de presse.
G.T.

La pratique de l'allaitement varie fortement en fonction du niveau social de mères

Le Monde.fr | 
L'allaitement reste encore très diversement pratiqué par les Françaises. Plus de deux tiers des nourrissons (69 %) sont allaités à la maternité (60 % de façon exclusive, et 9 % en association avec des formules lactées), mais ils ne sont plus que la moitié (54 %) à être allaités un mois plus tard, dont seulement 35 % de façon exclusive.

Santé des étudiants : le gouvernement veut 30 centres de santé universitaires en tiers payant

À l’occasion de la conférence de presse sur la rentrée, Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a annoncé un effort en faveur de la santé des étudiants, jugée précaire.

Évaluation, certification, accréditation : le trépied de la HAS

La Haute Autorité de santé (HAS) a présenté ce mardi sa feuille de route pour 2012. S’agissant de la gestion et de l’évaluation du « panier de soins », l’institution entend intensifier ses travaux médicoéconomiques, une mission encore insuffisamment développée. Un décret doit permettre la montée en puissance des avis médicoéconomiques de la HAS sur les produits de santé. Autre projet avancé : l’élaboration d’un nouvel index thérapeutique relatif (ITR) unique pour l’évaluation des médicaments (par comparaison à l’existant), en lieu et place des notions de service médical rendu (SMR) et d’AMSR.

Sexualité et handicap : un centre de ressources est disponible sur Internet

ELLE

Suicide assisté, l’embarras du choix

Un film-choc sur la fin de vie lance le débat. La philosophe Noëlle Châtelet nous éclaire sur l’un des enjeux éthiques du quinquennat.

Le suicide assiste devrait il etre autorise en France

Le suicide assisté devrait-il être autorisé en France ?

Le suicide assisté devrait-il être autorisé en France, comme en Suisse ? Un film bouleversant, en salle le 19 septembre, ouvre grand la porte au débat. Porté par Vincent Lindon, formidable en fils mutique et Hélène Vincent, magistrale en mère déterminée à mourir quand elle l’a décidé, « Quelques heures de printemps » (1) de Stéphane Brisé pose la question d’une fin de vie choisie pour s’épargner la maladie, la dégénérescence, la souffrance annoncées... L’écrivain philosophe Noëlle Châtelet, qui a elle-même accompagné sa mère dans cette démarche, - une séparation racontée dans « La Dernière Leçon » (éd.Seuil) -, a regardé le film pour nous. Rencontre.
(1) Sortie le 19 septembre.

« Quelques heures de printemps » : fin de vie, un débat ouvert

Emmanuel Hirsch, professeur d’éthique médicale à l’université Paris-Sud revient sur les différentes problématiques soulevées par le film de Stéphane Brizé.

Lire la suite ...

S'habituer à l'homoparentalité

LE MONDE | 
Les premiers travaux scientifiques sur les enfants élevés par des parents homosexuels datent des années 1970. En 1997, date de l'invention du néologisme "homoparentalité", il n'existait en France aucun travail universitaire, aucune étude sur ce qu'on ne désignait pas encore par ce terme, alors qu'étaient recensées plus de deux cents références bibliographiques d'études menées principalement aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, mais aussi en Belgique et aux Pays-Bas.

Agences sanitaires : des « doublons » qui gaspillent les deniers publics

Crédit photo : DR
Avec 1 244 agences recensées en 2010 employant 442 830 personnes, la bureaucratie française se révèle à la hauteur de sa réputation. Statuts juridiques flous, tutelle étatique peu stratégique, gouffres financiers : ces entités indépendantes de l’État mais sous son contrôle sont responsables de grands gaspillages, dénonce l’Inspection générale des finances dans un rapport rendu public aujourd’hui (mais remis au précédent gouvernement en mars 2012). Et la santé n’y serait pas pour rien.
C’est un « champ fortement démembré », écrivent les inspecteurs, énumérant les diverses instances qui ont fleuri récemment : agences régionales de santé, centre national de gestion (CNG), Haute Autorité de santé (HAS), Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP), Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médicaux (ANESM).

Debré-Even - « Des extraits de phrases sortis de leur contexte », Pr Alain Didier

Président de la Société de pneumologie de langue française,pneumologue à l’hôpital Larrey de Toulouse, le Pr Alain Didier livre au « Quotidien » sa réaction au livre publié par les Prs Debré etEven sur les médicaments (*). Il épingle les auteurs dont l’argumentation s’appuierait sur des études anciennes et omettrait certains résultats récents.

Debré-Even - « Les Fouquier-Tinville de la diabétologie », Pr Michel Marre et M. Gérard Raymond

Dans un ouvrage paru aux éditions du Cherche Midi, intitulé « Guides des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux », lesPrs Debré et Even mettent en cause les diabétologues français. LePr Michel Marre* et Gérard Raymond** leur répondent :
« Le principe moteur de ce tristement célèbre accusateur public était " qu’il vaut mieux quelques innocents exécutés à tort que des coupables en liberté " (1). Philippe Even et Bernard Debré terminent leur carrière en s’inspirant de cet exemple pour condamner diabétologues, médicaments, et (mais ils ne s’en sont pas rendus compte) diabétiques.

VISITE INSOLITE AU CŒUR DE LA PSYCHIATRIE

17-09-2012

Outre une grande fresque, les visiteurs ont également pu découvrir les jardins de l’hôpital Edouard-Toulouse,  Photos migue mariotti
Outre une grande fresque, les visiteurs ont également pu découvrir les jardins de l’hôpital Edouard-Toulouse, Photos migue mariotti

Pour fêter ses 50 ans,  l’hôpital Edouard-Toulouse a ouvert ses portes à tous les publics lors des journées du patrimoine.L’occasion de révéler son architecture et les œuvres artistiques qu’il cache.


Placée sous le signe des « patrimoines cachés », la 29e édition des Journées européennes du patrimoine a pris tout son sens hier dans le 15e arrondissement de Marseille. Avec l’hôpital Edouard-Toulouse, les visiteurs n’ont rien trouvé de banal. D’autant que l’établissement fêtait par la même occasion son 50e anniversaire. De quoi attirer un public nombreux. En attestent les visites guidées qui ont fait carton plein. 

Construire les urgences de demain

14.09.12 - 18:01 - HOSPIMEDIA 
SAMU-Urgences de France a organisé les 1ères assises de l'Urgence afin de prendre part de manière active mais surtout constructive aux prochains débats sur les problématiques des urgences et de leur accès. Leurs propositions s'articulent, entre autres, autour de la formation, de l'aval et du médecin correspondant SAMU.

L'ARS Nord-Pas-de-Calais engage une action pour réduire les prescriptions de neuroleptiques en EHPAD

Les groupes français d’EHPAD conquièrent l’Europe

14.09.12 - 10:35 - HOSPIMEDIA 
Orpéa, Korian, Médica... ces groupes privés gèrent actuellement 20% du secteur des maisons de retraite médicalisées en France. Ils ne comptent pas s’arrêter là et partent à la conquête des pays voisins.

La Caisse des dépôts réserve 500 millions d'euros aux hôpitaux

14.09.12 - 14:51 - HOSPIMEDIA 
Sur la nouvelle enveloppe de prêts sur le fonds d'épargne de 3 milliards d'euros ouverte mi-juillet par la Caisse des dépôts (lire nos brèves du 12/07/2012 et du 20/07/2012), 500 millions d'euros sont précisément à destination des établissements publics de santé sur les deux milliards distribués directement par la Caisse des dépôts, précise celle-ci dans un communiqué. Le milliard restant "fera l'objet de prêts de refinancement accordés aux établissements de crédit, ces derniers pouvant également prêter aux (…) établissements publics de santé sans contrainte de quotité particulière".

Investissements hospitaliers : tour de vis en vue

La ministre de la Santé, en déplacement ce lundi matin à l’hôpital du Mans, a présenté aux équipes hospitalières son pacte de confiance pour l’hôpital publicMarisol Touraine s’est prêtée à une séance de questions réponses après une visite de la cardiologie et de la neurologie.

mardi 18 septembre 2012


Doit-on modifier génétiquement l’homme pour lutter contre le réchauffement climatique ?

lundi 17 septembre 2012

L'AP-HP reporte sa décision sur le devenir des urgences de l'Hôtel-Dieu

dimanche 16 septembre 2012

Observatoire des souffrances psychiques : des Français malades de leur solitude

« Notre société de communication n’est pas nécessairement une société d’échange et d’écoute. Le lien social reste une demande majeure d’une large partie de la population qui souffre d’isolement et de profondes difficultés relationnelles », constate le sociologue Serge Guérin à l’occasion de la présentation jeudi des dernières statistiques de l’Observatoire S.O.S amitié des souffrances psychiques.

Debré-Even - « Une polémique inutile et préjudiciable aux patients », Pr Éric Bruckert

Après la parution du « Guide des médicaments utiles, inutiles ou dangereux » desPrs Philippe Even et BernardDebré, « le Quotidien » soumet les propositions des auteurs aux spécialistes concernés. Sur le cholestérol, la réaction duPr Éric Bruckert* :

Cinq syndicats de psychiatres soutiennent une consœur poursuivie pour homicide involontaire

Jusqu’où un médecin peut-il être responsable des faits et gestes d’un patient souffrant de troubles psychiatriques ? C’est la question qui se pose dans l’affaire d’une psychiatre poursuivie pour« homicide involontaire », après que son patient, Joël Gaillard, assassine le 9 mars 2004 le compagnon de sa grand-mère, Germain Trabuc, un retraité octogénaire.

Le lien entre stress au travail et infarctus est confirmé

Une analyse de près de 200 000 individus en Europe montre un risque accru de 23 % de présenter un infarctus chez les personnes exposées à un stress au travail, comparées à celles qui n’y sont pas exposées.

Le cri d'alarme des maires face à la crise sociale

En Allemagne, les médecins votent la fermeture des cabinets

Paul Poggi et Jérémie Boumendil  : 
Boby Lapointe : Con(fiture)struction & Décon(struction)fiture.

Résumé

Un « tour » du « dit » pour reprendre la formule lacanienne de l’Étourdit, voilà ce que propose le poète et mathématicien Robert dit « Boby » Lapointe. Coder et décoder le langage certes, mais trouver dans les mathématiques de Boby Lapointe une évidente poésie voilà qui tien du pari. Un jeu du sens, du contre sens, du hors-sens et finalement d’un sens en blanc. Provoquer l’inattendu dans cette démarche si particulière pour laquelle la beauté du mal-entendu est une révélation. N’est-ce pas alors dans cette tentative, l’autorisation du doute et d’une interprétation marquée par la multiplicité ? « J’ouïs sans comprendre ! »


Corps et Médecine

Parution – Le corps gourmand, d’Héraclès à Alexandre le Bienheureux

Corps et Médecine

Parution – L’éducation du corps à l’école. Mouvements, normes et pédagogies 1881 – 2011

Cécile Ottogalli-Mazzacavallo et Philippe Liotard (dir.), L’éducation du corps à l’école. Mouvements, normes et pédagogies 1881 – 2011, Editions AFRAPS, 2012.

Introduction : Philippe LIOTARD et Cécile OTTOGALLI-MAZZACAVALLO. Les permanences et les changements de l’éducation physique dans le système éducatif
français.

Poste stressante




Depuis quelques années, La Poste réorganise ses différentes activités en industrialisant les méthodes de travail sur fond de suppressions d'emplois. Un cocktail explosif qui génère souffrances et troubles de santé chez les postiers.
Hôpital : un interne sur cinq ne peut prendre ses "repos de sécurité"

L’ Inter Syndicat national des internes des hôpitaux (Isnih) a publié une enquête menée auprès des internes montrant que souvent les temps de repos obligatoires des internes en médecine – dits “repos de sécurité” – ne sont pas respectés. 
Ce “repos de sécurité” obligatoire après chaque garde de nuit devrait être de 11 heures pour éviter que les internes n’accomplissent des services de plus de 24 heures. Cette étude montre que pour 21 % des internes la règle n’est pas respectée notamment dans les Chu (20 000 internes). 
L’Isnih entend “attirer l’attention des pouvoirs publics sur ce bilan accablant des conditions de travail – déplorable et illégal – de milliers d’internes en médecine”. C’est surtout le cas en chirurgie, en gynécologie-obstétrique et pour les spécialités médicales (cardiologie, médecine physique et réadaptation, etc.).

La Cour des comptes plaide pour un pilotage stratégique et non hiérarchique des ARS

13.09.12 - 17:59 - HOSPIMEDIA 
L'hôpital n'occupe pas une grande place dans le rapport 2012 de la Cour des comptes sur l'application des lois de financement de la sécurité sociale. Celle-ci se limite au SSR et au transport sanitaire. La Cour épingle aussi les ARS, la certification HAS et le CNOM dans son bilan des comptes sociaux.

Les Pays de la Loire font de la résistance à la réforme LMD des études infirmières

Thomas S. Szasz, le plus radical des "antipsychiatres"

Le Monde.fr | 
Né le 15 avril 1920 à Budapest, sous le nom de Tamas Istvan Szasz, le psychiatre américain est mort le 8 septembre 2012 à son domicile de Manlius dans l'Etat de New York.

La Cour des Comptes sonne la charge sur vos cotisations !


Les «sages« de la rue de Cambon, qui ont présenté leur rapport sur la Sécurité sociale ce jeudi, estiment que «l’essentiel du chemin» pour un retour à l’équilibre reste à faire. Suppression de la prise en charge des cotisations sociales des médecins, contrôle des prescriptions des arrêts maladies et de transports de patients... Les médecins seraient mis à contribution !

Le SAMU appelle les généralistes à devenir ses médecins «correspondants»

Une lecture de l’ouvrage « L’égalité c’est la santé »


Une lecture de l’ouvrage « L’égalité c’est la santé »

Une lecture singulière du livre “l’égalité c’est la santé”, de Richard Wilkinson, préfacé par André Grimaldi paru chez Démopolis (2010) par Olivier Lacoste, directeur de l’Observatoire régional de la santé Nord – Pas-de-Calais

ACCÈS LIBRE PDF

L’accueil enthousiaste réservé à l’ouvrage de Richard Wilkinson constitue en soi un événement. Véritable succès de librairie, il augurerait selon certains d’un intérêt nouveau pour la santé publique allant bien au-delà du cercle restreint des professionnels, érudits ou experts. L’édition française est récente, elle date de 2010. L’édition originale, intitulée The Impact of Inequality. How to Make Sick Societies Healthier est parue en 2005 chez Routledge, grand éditeur de sciences humaines et sociales.