Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 20 mai 2017

Des marches exploratoires « pour réinvestir les espaces publics occupés par les hommes »

LE MONDE  | Par 

Les marches exploratoires visent à faire des femmes des quartiers prioritaires de véritables actrices de la citoyenneté locale et à se réapproprier l'espace public.
Les marches exploratoires visent à faire des femmes des quartiers prioritaires de véritables actrices de la citoyenneté locale et à se réapproprier l'espace public. Vincent Wartner / Riva Press pour Le Monde
Au début, Corinne hésitait. Ne sachant ni lire ni écrire, elle avait peur d’être « inutile ». D’autant qu’à l’époque, elle se sentait « regardée »« mal à l’aise » dans son quartier d’Amiens (Somme) où elle élève seule ses six enfants. Alors pour échapper « aux mauvais regards », elle s’était décidée à sortir le moins possible. C’est « grâce aux marcheuses », dit-elle, que la rue a retrouvé de sa convivialité. Et Corinne, sa confiance en elle. « Ça m’a appris à parler avec les élus, à dire ce qu’il ne va pas. Avec les marcheuses, maintenant on se voit même en dehors », se réjouit-elle, un petit four entre les doigts.

Comme Corinne, elles sont des dizaines à avoir assisté à la Journée nationale des marches exploratoires (voir encadré), organisée en février, à Paris. Venues de Rouen, Saint-Etienne-du-Rouvray, Vannes, Avignon, Bordeaux, Creil, Amiens (douze villes au total), elles ont voulu raconter leur expérience pour en dresser un premier bilan.

L’idée de ces marches ? Sillonner les avenues, emprunter des ruelles, traverser des parcs et des places, « pas pour cueillir des fleurs, précise Djamila Debab, coordinatrice des marches au sein de l’association Interm’Aide, à Creil (Oise). Mais pour réinvestir les espaces publics occupés par les hommes. »

OMS : Le taux de suicide le plus bas en Europe a été enregistré en Azerbaïdjan

OMS : Le taux de suicide le plus bas en Europe a été enregistré en Azerbaïdjan

Le taux de suicide le plus bas en Europe pour 2015 a été enregistré en Azerbaïdjan avec 3,3% pour 100.000 personnes, selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) sur les taux de suicide pour 2015.


vendredi 19 mai 2017

Î.-P.-É. : situation de crise dans le traitement des maladies mentales

ICI Radio-Canada Ile-du-prince-edouard
CANADA
20 MAI 2017 

Les temps d'attente pour rencontrer un psychiatre sont très longs et le gouvernement n'investit pas au bon endroit, selon la chef des services en santé mentale de l'Île-du-Prince-Édouard.
L'unité des soins psychiatriques de la province déborde et les spécialistes se font rares. Le personnel soignant en santé mentale doit gérer une situation de crise.
« Nous n'avons pas de psychiatre en gérontologie. Alors c'est moi qui suis sur appel 24 heures sur 24 », affirme Heather Keizer, chef des services en santé mentale de l’Île-du-Prince-Édouard.

Un médecin et un chirurgien pour près de 300 000 patients

Logo

jeudi 18 mai | 
La région sud-ouest n’est certainement pas la seule qui souffre de la mauvaise répartition des personnels de santé (médecin, infirmier et sage femme). La partie sud-est de l’île a été l’objet de remarque de la part de l’OMS mais le district de Betioky dans le sud-ouest n’est pas mieux loti ou servi. Le district compte 31 centres de santé de base (CSB) toutes catégories confondues. Presque tous les premiers responsables y sont des paramédicaux et le plus souvent, ils sont seuls au poste. Or précise Gisèle Rabemanarivo, médecin chef de l’hôpital principal de Betioky Atsimo, un CSB est en charge d’au moins cinq (5) fokontany et l’hôpital de district ne dispose que d’un médecin généraliste et d’un chirurgien. Elle déplore l’insuffisance de l’effectif des personnels de santé par rapport aux besoins car explique-t-elle, les agents de santé qui décèdent ou qui partent à la retraite ne sont pas remplacés. Dans la capitale par contre, elle dénombre plus d’une dizaine de personnels de santé pour un CSB.

L'AP-HP ouvre les portes de ses hôpitaux

Marc Kerbrat
| 19.05.2017


Pour sa 4e édition, l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), organise ce samedi 20 mai une journée portes ouvertes dans ses hôpitaux. Au total, une vingtaine d'hôpitaux accueilleront petits et grands entre 14 h et 17 h. 

Congrès de la SFP : proposer un parcours de soins adapté et dédié à l’enfant, un enjeu majeur

19.05.2017

« Faire de la santé de l’enfant et de l’adolescent, une priorité », tel est l’objectif du livret « Présidentielle 2017 », remis par la Société française de pédiatrie (SFP) et présenté hier en marge du congrès organisé à Marseille. Ces 15 mesures fortes et concrètes ont été définies à partir de constats inquiétants concernant la santé de quelque 14 millions d’enfants de moins de 18 ans. « Bon nombre d’indicateurs nous alertent, assure Pr Brigitte Chabrol, chef du service de neuropédiatrie de l’hôpital de la Timone à Marseille. Notamment les données sur le nombre d’enfants vivant dans des familles monoparentales (3,1 millions, dernier chiffre de l’INSERM) et beaucoup en situation précaire, avec des conséquences importantes sur leur santé. » Le classement de l’UNICEF pour le bien-être des enfants qui place la France en 10e position sur 29 pays développés n’est pas vraiment reluisant. Les autres indicateurs inquiètent encore davantage, avec une augmentation des naissances prématurées, une prévalence importante de l’obésité dès la maternelle ou l’insuffisance de couverture vaccinale. « Or la bonne santé des enfants est le préalable au capital santé de demain des adultes. C’est un enjeu majeur et il est nécessaire de définir une vision globale des politiques de santé qui les concernent », estime la pédiatre.

Un maire sans médecin publie un arrêté qui interdit aux gens de mourir chez eux

Marie Foult
| 19.05.2017
À Laigneville, dans l'Oise, il est désormais interdit… de mourir à domicile. C'est la décision symbolique prise mercredi par le maire Christophe Dietrich (DVD), via un arrêté, en raison de la pénurie de médecins sur la commune. Les deux praticiens qui y exercent partent en retraite à la fin de l'année.
Dans une vidéo publiée sur la page Facebook du média Brut, le maire qualifie la situation de « crise sanitaire sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale dans un certain nombre de cantons ». Il explique qu'il a eu des contacts avec des médecins, mais que ceux-ci demandaient à être salariés et logés. « À part mettre un pistolet sur la tempe d'un médecin, je fais quoi moi ? », poursuit-il.
Résultat de recherche d'images pour "Un maire sans médecin publie un arrêté qui interdit aux gens de mourir chez eux"

DÉCOUVREZ UBO, LE ROBOT INFIRMIER MADE IN FRANCE

 

Ubo est un robot d’assistance domestique aux personnes âgées ou dépendantes. Présenté au salon Innorobo, l’engin est un véritable infirmier personnel (et même plus). Découvrez toutes les fonctionnalités de ce petit robot français en vidéo.

Résultat de recherche d'images pour "UBO, LE ROBOT INFIRMIER"


La santé financière des hôpitaux français s'améliore

18.05.2017

C'est la première bonne nouvelle pour la toute récente ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Le déficit global cumulé des hôpitaux s'est réduit en 2016, selon des chiffres provisoires annoncés mercredi par la Direction générale de l'offre de soins (DGOS) du ministère de la Santé. En 2016, le déficit des hôpitaux atteint 295 millions d'euros, en amélioration de 110 millions par rapport à 2015 où il atteignait 406 millions. "On se rapproche d'une situation de quasi-équilibre", se félicite-t-on au ministère de la Santé, où l'on rappelle que la dernière fois que l'équilibre a été atteint date de 2012. Le compte de résultat principal (qui correspond aux activités de soins, soit l'essentiel des budgets) "suit la même tendance" et accuse un déficit de 529 millions d'euros, contre 606 millions en 2015, a-t-elle ajouté.

This Hands-Free Bottle Holder Will Make Every Parent’s Life Easier

Résultat de recherche d'images pour "boredpanda"

Résultat de recherche d'images pour "This Hands-Free Bottle Holder Will Make Every Parent’s Life Easier"Résultat de recherche d'images pour "This Hands-Free Bottle Holder Will Make Every Parent’s Life Easier"

Look, baby, no hands! Beebo is the new way to multi-task when you’re feeding your baby. When life happens – or simply twins – and you need to answer the phone, open the door, or occupy your hands with something else, Beebo is there to lend its.

Lire la suite ...

jeudi 18 mai 2017

Projections d’activité hospitalière à l’horizon 2030

Résultat de recherche d'images pour "ministère des santés et solidarité"

publié le11.05.17

JPEG
Ce document présente les projections d’activité hospitalière de court séjour à l’horizon 2030, calculées à partir d’hypothèses construites avec un groupe d’experts, et tenant compte des évolutions démographiques à venir. Ces hypothèses s’appuient sur un meilleur suivi en ville de certaines pathologies chroniques, des progrès techniques et des changements de pratiques dans certaines prises en charge hospitalières.




Plus de 1,2 million d’adolescents meurent chaque année dans le monde

Roxane Curtet
| 17.05.2017
Plus de 3 000 adolescents meurent chaque jour dans le monde, ce qui représente 1,2 million de décès par an. Or, ces décès seraient presque tous évitables d’après le nouveau rapport de l’OMS et de ses partenaires, intitulé Global Accelerated Action for the Health of Adolescents (AA-HA !): Guidance to Support Country Implementation. Sans surprise, plus de deux tiers des décès sont survenus dans des pays à revenus faibles ou intermédiaires situés en Afrique ou en Asie du Sud-Est en 2015. Les accidents de la route, les infections des voies respiratoires inférieures et les suicides restent les principales causes de mortalité chez les jeunes.

La mortalité à l'hôpital dépendrait aussi de l'âge du médecin

Fabienne Rigal
| 17.05.2017
Dans les hôpitaux américains, les patients traités par des médecins plus âgés connaissent un taux de mortalité plus élevé que s’ils sont pris en charge par des médecins plus jeunes, indique une étude parue dans le « BMJ ». Ces résultats ne se maintiennent pas quand le nombre de patients pris en charge est élevé.
Une équipe menée par le Dr Yusuke Tsugawa, chercheur à l’école de santé publique d’Harvard, a analysé la mortalité sur 30 jours des patients, les taux de réadmission et les coûts, en fonction de l’âge du médecin qui les a pris en charge à leur admission. Ils se sont basés sur un échantillon de 736 537 patients Medicare de 65 ans et plus, pris en charge par 18 854 médecins, entre 2011 et 2014. Les patients étaient répartis aléatoirement selon les horaires de garde des médecins, et les résultats étaient ajustés selon les patients, les médecins et les caractéristiques des hôpitaux.

mercredi 17 mai 2017

Nantes CHU : les agents veulent de meilleures conditions de travail

Résultat de recherche d'images pour "presse océan"

15.05.2017

Les agents de restauration du CHU de Nantes ont déposé un préavis de grève, avant un CHSCT extraordinaire lundi 15 mai dans l'après-midi. "Les revendications portent sur les fins de contrats d'agents contractuels (CDD), mais aussi sur les conditions de travail en général et des conditions d'hygiène indignes", souligne Olivier Sabin, délégué du personnel CGT au CHU, qui travaille dans ce service situé à l'hôpital Saint-Jacques, "nous attendons des réponses claires et précises suite au CHSCT, afin d'organiser les suites à donner de ce mouvement de grève. On nous parle de sommes budgétées pour une nouvelle cuisine, mais on ne voit rien venir". Leurs revendications seront exposées cet après-midi à la Direction. 

Lire la suite ...

Selon l’Insee, un quart des enfants vivent avec un seul parent

Le Monde.fr avec AFP 
En tout, 3,4 millions d’enfants mineurs, soit un quart du total, vivent principalement avec un seul parent. C’est l’un des constats dressés par une étude de l’Insee, publiée lundi 15 mai, qui montre les multiples configurations familiales existantes.

Autre enseignement, près de trois enfants sur dix (29 %) ne vivent pas dans une famille « traditionnelle », c’est-à-dire avec leurs deux parents. La France métropolitaine comptait 13,7 millions d’enfants en 2011, dont 9,8 millions (71 %) vivaient principalement en famille « traditionnelle », avec leurs deux parents, sans demi-frère ni demi-sœur. Mais 2,4 millions (18 %) vivaient en famille monoparentale et 1,5 million (11 %) en famille recomposée.

Parmi les enfants qui vivent en famille recomposée, 530 000 vivent avec leurs deux parents et des demi-frères ou demi-sœurs, et 950 000 vivent avec un seul parent et un beau-parent.




De psychiatrie en psychanalyse avec Winnicott

Résultat de recherche d'images pour "champ social éditions"



Présentation de l'ouvrage : En 2006, L’accueil en pratique institutionnelle (Champ social) tentait de renouveler l’approche clinique de ce qu’il est convenu d’appeler « psychothérapie institutionnelle » à partir d’une relecture de certaines propositions théoriques de Winnicott plutôt audacieuses et controversées notamment l’hypothèse d’un féminin non pulsionnel. 
Le présent ouvrage reprend ce point de départ théorique et le prolonge pour mettre en tension deux paradigmes : le précoce (early) et le profond (deep), en s’appuyant sur une notion winnicottienne particulièrement négligée malgré ses conséquences épistémologiques et thérapeutiques, celle de la double dépendance ou dépendance absolue des premières semaines de la vie. Si la discontinuité de la présence de l’objet est fondatrice de l’accès à la représentation, c’est en personne et en présence que l’autre secourable, le Nebenmensch, le care-giver, se doit aussi de se manifester.