Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 19 mai 2017

Un médecin et un chirurgien pour près de 300 000 patients

Logo

jeudi 18 mai | 
La région sud-ouest n’est certainement pas la seule qui souffre de la mauvaise répartition des personnels de santé (médecin, infirmier et sage femme). La partie sud-est de l’île a été l’objet de remarque de la part de l’OMS mais le district de Betioky dans le sud-ouest n’est pas mieux loti ou servi. Le district compte 31 centres de santé de base (CSB) toutes catégories confondues. Presque tous les premiers responsables y sont des paramédicaux et le plus souvent, ils sont seuls au poste. Or précise Gisèle Rabemanarivo, médecin chef de l’hôpital principal de Betioky Atsimo, un CSB est en charge d’au moins cinq (5) fokontany et l’hôpital de district ne dispose que d’un médecin généraliste et d’un chirurgien. Elle déplore l’insuffisance de l’effectif des personnels de santé par rapport aux besoins car explique-t-elle, les agents de santé qui décèdent ou qui partent à la retraite ne sont pas remplacés. Dans la capitale par contre, elle dénombre plus d’une dizaine de personnels de santé pour un CSB.

Aucun commentaire: