Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 9 septembre 2017

Les turbulences colorées des artistes des Balkans

Résultat de recherche d'images pour "france info"
 


Jovanovic Dragan Gagac : Jour (détail), 2013. Acrylique sur toile, 5 x 2 m

La Halle Saint-Pierre, à Paris, présente jusqu'au 31 juillet 2018, l'exposition "Turbulences dans les Balkans". L'occasion de découvrir une multitude d'artistes autodidactes, les "outsiders", qui n'obéissent à aucune lois graphiques, mais qui décrivent avec force et émotivité leur relation au monde. Visite


Mort de Kate Millett, figure du féminisme

Son livre « La Politique du mâle » fut salué par la presse comme le premier livre féministe d’importance depuis la parution, en 1949, du « Deuxième Sexe », de Simone de Beauvoir.
Le Monde.fr avec AP 

Kate Millett à New York, en 1979.
Kate Millett à New York, en 1979. Ron Frehm / AP

La féministe Kate Millett, auteure du livre La Politique du mâle (Sexual Politics, 1970) est morte à Paris, mercredi 6 septembre, où elle était venue fêter son anniversaire avec sa femme et collaboratrice, la photojournaliste Sophie Keir. Elle avait 82 ans.
Lors de sa sortie, son livre fut salué par la presse comme le premier livre féministe d’importance depuis la parution, en 1949, du Deuxième Sexe, de Simone de Beauvoir. Le 31 août 1970, Kate Millett fit la couverture de Time Magazine.


Un voyage en pays imaginaire

Laurence Chauvy   8 septembre 2017


LAUSANNE

Les fleurs inouïes d’Anna Zemankova contrastent avec les cartes peaufinées par Michael Golz. Une visite à la Collection de l’art brut

Résultat de recherche d'images pour "Anna Zemankova"Résultat de recherche d'images pour "Anna Zemankova"Résultat de recherche d'images pour "Anna Zemankova"

Il est des créateurs, comme Michael Golz, dont la production, sans parler du parcours de vie, atteste immédiatement leur appartenance à l’art brut. Et d’autres dont on s’étonne de voir figurer leur travail dans un musée dédié à cet art tout de même très particulier. C’est le cas d’Anna Zemankova, dont les formes magnifiques, exécutées au pastel et à l’aide de divers autres médiums, comme l’encre, le collage, la broderie et le gaufrage, rappellent celles de la plasticienne américaine Georgia O’Keeffe.
Les deux femmes sont mortes la même année, et on sent la même inspiration florale, même si dans le cas de l’artiste morave toute référence à quelque plante précise se voit soigneusement évitée, comme le même mystère baigné de sensualité qui fait le pouvoir de séduction de l’œuvre. Les deux expositions actuellement visibles à la Collection de l’art brut jouent donc sur le contraste, et offrent un intérêt distinct.

L’hypermédicalisation est-elle forcément une violence obstétricale ?





Paris, le samedi 9 septembre 2017 – La question de ce que l’on appelle les violences obstétricales n’est pas récente. Depuis quelques années déjà, le JIM a recensé plusieurs polémiques, nourries sur différents blogs, évoquant des situations de potentielle maltraitance du corps médical lors de l’accouchement. Si ces notions recouvrent des faits très divers, le dénominateur commun est généralement l’absence de consentement et à tout le moins de prise en considération de la patiente pour la réalisation de certains gestes, qui plus est potentiellement douloureux et invasifs.

Zion ou une éthique de la dignité





Paris, le samedi 9 septembre 2017 – A l’occasion de la présentation des progrès importants réalisés par Zion, âgé de dix ans et premier enfant à avoir reçu il y a deux ans une double greffe des mains et des avant-bras, les interrogations sur les bénéfices et risques d’une telle intervention, notamment chez l’enfant, ont été une nouvelle fois soulevées. Les chirurgiens à l’origine de cet exploit remarquaient eux-mêmes que « La transplantation de main chez un enfant peut être chirurgicalement, médicalement et fonctionnellement réussie dans des circonstances soigneusement considérées. Des données à long terme sur la trajectoire fonctionnelle, la récupération neurologique, les séquelles psychologiques et les effets tardifs potentiels de l'immunosuppression sont encore nécessaires pour soutenir la mise en œuvre plus large de l'allotransplantation composite vasculaire pédiatrique ».

vendredi 8 septembre 2017

Breton vs Dubuffet, lutte en art brut

Cachon Sophie    07/09/2017




fgx

Deux expositions au LaM à Villeneuve-d’Ascq présentent conjointement les peintures de Jean Dubuffet et l’univers surréaliste d’André Breton, frères d’armes en art brut avant de devenir frères ennemis. La trêve dure jusqu’au 15 octobre. 


Pour une autre école (4/4) Ivan Illich, Une société sans école

Les Chemins de la philosophie par Adèle Van Reeth

Ivan Illich, philosophe méconnu, prophétisait en 1971 l'avènement d'une société sans école. Que reste-t-il de ses idées contestataires aujourd'hui ?

Children at South Lincoln Street School in Keene New Hampshire
Children at South Lincoln Street School in Keene New Hampshire


Né en Autriche en 1926, Ivan Illich fut l’un des pionniers de la pensée écologique. Sa pensée connut son heure de gloire au moment où la société de consommation commençait à peine à naître. Prêtre polyglotte et pamphlétaire à ses heures, il mit tous ses efforts à critiquer la contre-productivité des institutions de son temps : l’école, la santé, l’éducation, le travail salarié. Ses propositions d’éducation lancèrent de véritables pavés dans la mare.


Et si Fabienne Kabou était « un cas historique de psychose délirante » ?

Par Éric Dussart | 



Fabienne Kabou encourt la réclusion criminelle à perpétuité. À Saint-Omer, l’avocat général Luc Frémiot avait requis dix-huit ans, la cour d’assises est allée légèrement au-delà.

Le débat a été vif, là-bas, sur la responsabilité de l’accusée. Dans son réquisitoire, comme tout au long de l’audience, Luc Frémiot avait défendu mordicus la thèse d’«  une planification froide  » par une accusée dont le cas, selon lui, est «  plus psychanalytique que psychiatrique  ». Autrement dit, Fabienne Kabou, 40 ans aujourd’hui, n’est pas malade.

Schizophrénie : le choc des mots

Pourquoi Docteur
par Philippe Berrebi    07.09.2017

Une condamnation quasi unanime. Mardi, le quotidien La Provence a publié une enquête fouillée sur les moyens dévolus au suivi des malades atteints de troubles psychiatriques. Mais le titre à la Une du quotidien – « Les barjots, les schizos et les autres… Comment la société les gère » – claquait comme une gifle adressée aux patients atteints de cette maladie et aux associations qui les accompagnent. 


Le reportage d'« Envoyé spécial » sur l'hôpital épinglé par la FHF et les managers


Anne Bayle-Iniguez
| 08.09.2017


La diffusion, jeudi sur France 2, d'un reportage du magazine Envoyé spécial intitulé « Hôpital public : la loi du marché » a déclenché la colère d'une partie du monde hospitalier.
La Fédération hospitalière de France (FHF) dénonce ce vendredi « les raccourcis et caricatures », qui « doivent être évités tant la situation de notre système de santé est complexe et tant les situations individuelles ne peuvent être érigées en généralités ». « L’approche choisie par le magazine "Envoyé spécial" transforme des réalités complexes en autant de caricatures parfois blessantes pour les acteurs engagés du service public », déplore l'organisation présidée par Frédéric Valletoux. La Fédération regrette que le reportage « ne mette pas en avant les forces ni les spécificités de l’hôpital public qui en font un service public unique en France ». « Stop à l’hôpital bashing qui détourne l’attention des vrais problèmes et de la recherche de solutions », conclut la FHF.

Dépression : la stimulation du cerveau moins efficace que les antidépresseurs

Univadis
5 sept. 2017

La stimulation transcrânienne à courant direct (STCD) est considérée comme une alternative prometteuse au traitement par antidépresseurs, mais une nouvelle étude publiée dans la revue New England Journal of Medicine suggère qu’elle pourrait être moins efficace et entraîner plus d’événements indésirables que les traitements pharmacologiques.


French paradox ou pas… la France est la patrie des centenaires

Univadis
1 sept. 2017


La population des plus de 80 ans augmente plus rapidement que les autres segments de population. Et, parmi ces sujets, ceux atteignant l’âge de cent ans sont également plus nombreux un peu partout dans le monde. Une étude relate l’évolution du nombre et des caractéristiques des centenaires dans 32 pays européens.
Méthodologie
  • Les données analysées sont issues des données de recensements nationaux effectués en 2011 au sein des pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie, Slovaquie, Suède et Suisse.

Lutte conte la fraude aux prestations sociales : le Défenseur des droits au secours des usagers

Sophie Martos
| 08.09.2017


Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, a dénoncé jeudi les « dérives »dans la chasse à la fraude aux prestations sociales (allocations familiales, maladie, retraite, RSA…) qui portent atteinte aux droits des usagers des services publics.  
Dans son rapport, Jacques Toubon constate « une augmentation significative du nombre de réclamations » d'allocataires depuis 2014 (en raison d'une intensification de la lutte contre la fraude, d'un ciblage accru, du croisement des fichiers…). En 2015, la Délégation nationale à la lutte conte la fraude (DNLF) estimait la fraude aux prestations sociales à 672 millions d'euros, soit 3 % seulement du montant total de la fraude détectée en France. « La protection sociale représente 40 % du travail du Défenseur des droits », ajoute-il. Dans ce champ, 40 % des réclamations concernent les retraites…

La stratégie nationale de santé présentée le 12 septembre, un décret fin décembre

Anne Bayle-Iniguez
| 06.09.2017
Agnès Buzyn a précisé mardi le calendrier de la future stratégie nationale de santé, en clôture des universités d'été de la Fédération hospitalière de France (FHF). Une première version de la stratégie nationale de santé sera présentée le 12 septembre puis « ouverte à la concertation », a précisé la ministre de la Santé devant quelque 200 hospitaliers réunis à l'Institut national des jeunes sourds, à Paris. Suivra la publication d'un décret « fin décembre ».

En Grande-Bretagne, l'hypocondrie coûterait 61 millions d'euros par an

08.09.2017

L'hypocondrie coûterait au système public de santé britannique, le National Health Service (NHS), près de 61 millions d'euros par an (en rendez-vous médicaux inutiles et examens supplémentaires invasifs et coûteux), affirme une étude publiée le 7 septembre dans le journal « National Institute for Health Research Journal ».
Si l'hypocondrie n'est pas une maladie récente, elle semble prendre une nouvelle envergure avec le développement d'internet.
Les excès de Docteur Google
« Lorsqu'ils consultent leur généraliste, les patients arrivent avec une liste de quatre pages de possibles maladies qu'ils ont trouvées sur Internet et le pauvre généraliste se retrouve à devoir la lire en moins de cinq minutes », a expliqué le Pr Peter Tyrer, professeur émérite à l'Imperial College de Londres, lors d'une conférence de presse. « Docteur Google est une vraie mine d'information mais il ne remet pas les choses dans leurs proportions », a-t-il ajouté.

M. Décimo, Des fous et des hommes avant l’art brut, suivi de Marcel Réja : L’Art chez les fous. Le dessin, la prose, la poésie (1907)

Résultat de recherche d'images pour "fabula"

M. Décimo, Des fous et des hommes avant l’art brut, suivi de Marcel Réja : L’Art chez les fous. Le dessin, la prose, la poésie (1907)
Un essai introductif sur l'art asilaire, depuis la belle époque jusqu'à la théorisation de l'art brut, suivi d'une réédition critique et augmentée de la célèbre étude de l'aliéniste français du début du XXe siècle Marcel Réja sur la production artistique chez les « fous ».
Quand Jean Dubuffet cristallise l'art brut, André Breton rappelle la gêne croissante qu'avaient les aliénistes à s'accorder autour de l'art des fous. Cette quête – à la fois esthétique et médicale – trouve, autour du Musée de la folie du docteur Marie et du livre-phare de Marcel Réja, une réflexion nouvelle qui vient interroger le sens commun à propos des limites de l'art et de la folie, question qui va hanter le XXe siècle.

La marchandisation de la santé (suite)

L'Orient-Le Jour

LIBAN

LA PSYCHANALYSE, NI ANGE NI DÉMON


Il est évident dans un tel contexte de marchandisation de la santé (voir L'OLJ des 27/07/ et 3/08 2017) que la psychanalyse ne pouvait plus avoir sa place dans les soins possibles pour les troubles psychiques. Nous avons vu dans les précédentes rubriques comment la psychiatrie américaine a fait pour effacer même le nom de « psychanalyse » des outils de références psychiatriques mondiaux, le DSM IV et le DSM V, au profit d'une nomenclature, d'une nosologie basée sur le neuronal et le biologique. Le règne du « biopouvoir » trouvait un aboutissement comme l'avertissait Michel Foucault. Pour Foucault, le biopouvoir est un ensemble de techniques qui s'exerce sur les corps individuels et sur les populations.
Nous avons vu précédemment deux exemples des ravages de ce biopouvoir moderne, le procès des grands laboratoires contre l'Afrique du Sud en 2001, procès que rend possible l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et l'exemple du médicament Vioxx, commercialisé en l'an 2000 avec une publicité inimaginable qui vante son absence d'effets secondaires et retiré en 2004 après une hécatombe due à d'autres effets secondaires.
Le meilleur exemple
« Avant il y avait une pilule pour chaque maladie, maintenant il y a une maladie pour chaque pilule. »
Cette phrase du psychiatre Christopher Lane résume bien ce qu'il en est de la marchandisation de la santé. Le Zoloft, antidépresseur pour enfants fabriqué par Pfizer en est le meilleur excellent exemple.

Projet territorial de santé mentale : quelle place pour les collectivités ?

Territoires - Informer et conseiller