Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 15 juillet 2017

Elle s’échappe de la clinique psychiatrique et se suicide

Le Monde Blogs 
Après une tentative de suicide, Mme Z est hospitalisée, avec son consentement, à la clinique psychiatrique Le Coteau de Claix (Isère), le 4 mai 2006. Sa famille, qui veut la protéger d’un nouveau passage à l’acte, avertit le personnel de son état dépressif. Néanmoins, le 11 mai, Mme Z sort sans autorisation, et se donne la mort.
.
Le procès-verbal des gendarmes, établi lors de l’enquête pénale qui est diligentée après le décès, constate un « défaut de surveillance » de la clinique: Mme Z – qui n’avait pas pris ses médicaments – est allée près du portail de l’établissement; elle a attendu qu’il s’ouvre pour laisser sortir une voiture; elle en a profité pour s’échapper, comme le montre une bande vidéo.

En 2011, l’époux de Mme Z, ses trois enfants et leur assureur, la Macif, assignent la clinique et son assureur, MMA, devant le tribunal de grande instance de Grenoble, sur le fondement de la responsabilité délictuelle. La responsabilité délictuelle ou quasi délictuelle est celle qui a lieu hors de tout contrat; entre la victime du dommage et l’auteur, il n’a pas de lien contractuel.

Hôpital psychiatrique: silence ! On interne ...

Ce témoignage démontre l'utilité des associations d'usagers en santé mentale quand celles-ci remplissent leur office, et dès lors que leurs responsables ne plantent pas des poignards dans le dos de leurs adhérents en faiblesse, par exemple en les signalant pour des ré-internements psychiatriques, ce qui rend certaines associations de patients psychiques et certains GEM infréquentables.
Mystérieux diagnostics.   
Mme X. 13 juin 2017.
Je commencerai par cette citation de Gérard Lopez : «  Le silence est une forme de complicité, en aucun cas une position neutre ». C’est pourquoi je témoigne.
En aucun cas je ne souhaite mettre ma famille en difficulté. Je sais qu’ils étaient inquiets pour moi et qu’ils ont pensé me porter secours. D’autre part je suis très respectueuse des personnes que les traitements apaisent. Je pense qu’elles sont socialement respectées. Mais je trouve que cette société ne me respecte pas dans ma recherche d’une autre solution à l’exception du REV [Réseau français sur l’entente de voix] et du CRPA comme associations qui me permettent de rencontrer l’humanité, de même que le Collectif l’Humain Visible.
«  Vous n'avez pas fait un vrai délire. Les personnes qui délirent ne le reconnaissent jamais », m'avait dit mon psychiatre. Mais leur donne-t-on un lieu de paroles libres, sans être stigmatisées, comme je l'ai connu à travers Intervoice, le REV ou le CRPA ? Et maintenant dans le Collectif l’Humain visible…

PMA pour les couples de femmes : la France est-elle prête ?





Paris, le samedi 15 juillet 2017 – Même si le calendrier n’est pas encore établi, le gouvernement devrait défendre une modification des lois régissant l’accès à la procréation médicalement assistée (PMA) afin qu’elle soit accessible à toutes les femmes et notamment à celles vivant en couple avec une autre femme. Bien que les derniers sondages conduits sur le sujet confirment que la majorité de l’opinion publique est favorable à cette évolution, le gouvernement n’ignore pas que le passage de ce texte sera sans doute difficile. Pourtant, le ministre de la Santé, Agnès Buzyn, veut croire que la France « est prête ». Elle s’est exprimée dans ce sens, mais non sans une certaine ambiguïté, dans une interview accordée à France Inter mardi 11 juillet, dont la teneur est rapportée sur son blog par le médecin et journaliste Jean-Yves Nau. « Il faut qu’une société soit prête, dans son ensemble, pour avancer. Donc j’attends de voir ce que disent les Français sur ce sujet » a d’abord indiqué le ministre avant de poursuivre quand le journaliste lui demande si, selon elle, la France, est « prête » : « Il me semble qu’elle est prête. Le Conseil Consultatif National d’Ethique contient en son sein toutes les sensibilités. Donc s’il a rendu un avis favorable, je pense que la société y est prête ».

Contraventionnalisation de la consommation de cannabis : toujours en débat !

Interview du Dr William Lowenstein, addictologue à Paris, président de SOS Addictions




Résultat de recherche d'images pour "Interview du Dr William Lowenstein, addictologue à Paris, président de SOS Addictions"

Ecouter l'interview ...

Enfances sauvages (2/2) (R)

Les Pieds sur terre par Sonia Kronlund

Installés en Ariège dans des montagnes isolées, leurs parents vivent de leurs cultures et n'envoient pas leurs enfants à l'école. Portraits de Lou, Maël, Oella et Asha qui, elle, a décidé reprendre le chemin de l'école.
En Ariège
En Ariège Crédits : © Inès Léraud

Lire la suite et écouter le reportage ...

vendredi 14 juillet 2017

Quand robots et humains débattent du futur à Hongkong

Lors de la conférence RISE à Hongkong à la mi-juillet, des échanges entre robots humanoïdes et humains ont eu lieu. Ils interrogent sur l’évolution de l’intelligence artificielle et le futur de l’humanité.

LE MONDE  | Par 


Le chef scientifique d’Hanson Robotics, Ben Goertzel (au centre), avec le robot Han (à droite) et le robot Sophia participe à la RISE Technology Conference à Hongkong , le 12 juillet 2017.
Le chef scientifique d’Hanson Robotics, Ben Goertzel (au centre), avec le robot Han (à droite) et le robot Sophia participe à la RISE Technology Conference à Hongkong , le 12 juillet 2017. ISAAC LAWRENCE / AFP


Les robots sont vraiment parmi nous. L’intelligence artificielle (IA) est le thème dominant de la conférence technologique RISE 2017 au centre des congrès d’Hongkong, mais l’échange de robots en direct a porté le débat sur l’IA à un niveau inattendu. L’humanoïde Han, vêtu d’une veste à rayures, et son élégante sœur, Sophia, inspirée d’Audrey Hepburn, ont discuté sur les sujets les plus variés, de leur amour de la science-fiction à leur étonnement face aux spectacles de télé-réalité, rapporte Phys.org. Alors que Ben Goertzel, le scientifique en chef d’Hanson Robotics, société sise à Hongkong, qui a inventé ces machines, a chanté leurs louanges, les robots semblaient, eux, plus sceptiques sur leurs alter ego humains. Lorsque M. Goertzel a demandé au duo si les robots pouvaient vraiment être moraux et éthiques, Han a répondu ainsi : « Les humains ne sont pas nécessairement les créatures les plus éthiques ! »


Le CHU de Nice veut jauger la santé psychologique de son personnel un an après l'attentat au camion

14 juillet, un an après. Soucieux de voir des difficultés réapparaître chez son personnel, le CHU de Nice s'interroge sur l'impact réel des attentats sur la communauté hospitalière. Après avoir choisi de relancer sa plateforme d'écoute pour la période, l'établissement lance également une grande enquête de santé publique.

Pau: Un responsable de Total mis en demeure après le suicide de deux salariés

E.P. avec AFP
 12/07/17

La direction du travail estime dans son rapport que la direction du centre Total de Pau n'a pas géré les situations de souffrances au travail concernant deux de ses employés qui ont mis fin à leurs jours sur leur lieu de travail...

Le suicide a eu lieu sur le site du centre Jean Feger de Total à Pau.
Le suicide a eu lieu sur le site du centre Jean Feger de Total à Pau. — Capture d'écran Google maps
Après les suicides de deux salariés du Centre Jean-Féger du groupe Total à Pau,en 2015 puis en 2017 sur le site, la Direction du travail (DIRECTTE) a mis en demeure le responsable du Centre « d'évaluer les risques psychosociaux », a-t-on appris mercredi. 

La face cachée des "Lyme Doctors"

08/07/2017

Depuis plusieurs années, se sont multipliés dans la presse les témoignages de patients, convaincus d’être atteints d’une forme chronique de la maladie de Lyme. Si les symptômes décrits sont divers, l’histoire est souvent similaire quant à l’errance diagnostique subie par les malades. Ces patients sont soutenus par quelques médecins, qui dénoncent l’obsolescence des tests diagnostics et des traitements aujourd’hui officiellement recommandés. La controverse scientifique est vive comme en avait témoigné l’année dernière une séance houleuse à l’Académie de médecine. Si les autorités ont accepté de se pencher sur certaines critiques émises par les patients désormais constitués en associations (et tandis qu’une poignée a décidé de dénoncer la faiblesse des tests diagnostic devant la justice), les représentants des malades se montrent déçus de leur réponse.

Le patriarche: les gens qui n’aident pas les psychiatres, peut aider à chasser les démons

BELGIQUE  07/09/2017


NOVGOROD, le 9 juillet. /TASS/. La pratique de l’expulsion des démons, qui s’appliquent à l’église orthodoxe Russe (ROC), peuvent soulager les souffrances des personnes qui sont incapables d’aider les psychiatres. Ce sujet a déclaré dimanche le Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille.
Dans l’orthodoxie, il y a la notion de « rage » – de l’extrême-les manifestations de l’impact obscur de la force sur la conscience humaine, où l’homme peut se comporter comme un fou. Selon le patriarche, il lui fallait souvent d’entendre des experts dans le domaine de la psychiatrie, qu’ils se heurtent parfois à des phénomènes mentaux, qui ne peut s’expliquer par la maladie ».

RECOMMANDATIONS DE LA SFMPP SUR LES DONNÉES GÉNÉTIQUES «INCIDENTALES»

Résultat de recherche d'images pour "RECOMMANDATIONS DE LA SFMPP SUR LES DONNÉES GÉNÉTIQUES «INCIDENTALES»"
10 janvier 2017

Résultat de recherche d'images pour "RECOMMANDATIONS DE LA SFMPP SUR LES DONNÉES GÉNÉTIQUES «INCIDENTALES»"

La SFMPP a mis en place un groupe de travail pour élaborer des recommandations de bonnes pratiques sur l’information donnée aux personnes lors de découvertes génétiques non sollicitées touchant des gènes prédisposant au cancer.
Le séquençage du génome complet est amené à avoir une diffusion élargie en pratique clinique sous l’effet combiné des progrès médicaux en matière de prise en charge (prédispositions, thérapies ciblées, diagnostic), des évolutions technologiques et des plans gouvernementaux (cf. plan France Génomique).

Santé mentale : un projet de loi controversé au Parlement

Le Site Info
13 Juillet 2017

MAROC


©DR
Suite au dépôt du projet de loi sur la santé mentale au parlement, le Dr Hachem Tyal, psychiatre et membre du premier collectif de réflexion sur ce projet nous a donné son point de vue.
« La psychiatrie a été depuis l’indépendance le parent pauvre de la médecine et les malades mentaux les éternels oubliés des politiques publiques.
Le Maroc a connu récemment des mutations profondes, avec notamment l’adoption de la nouvelle constitution qui vise à promouvoir les libertés et les droits de l’individu. Il était donc évident de créer un cadre législatif qui garantirait la protection des patients atteints de troubles mentaux des abus et de certaines mesures liberticides qui devrait protéger également les psychiatres dans l’exercice périlleux, à bien des titres, de leur métier. Le projet de loi n°71-13 relatif à la lutte contre les troubles mentaux et à la protection des personnes atteintes de ces troubles est censé en être l’expression. Il a été adopté en juin 2015 par le conseil de gouvernement sans consultation préalable des professionnels de la santé, hormis d’anciennes réflexions qui n’étaient plus d’actualité.

jeudi 13 juillet 2017

HOMEOPATHIE ...

« Les Indégivrables », par Xavier Gorce

Peut-on encore croire en Dieu ?

01.06.2016


Peut-on démontrer rationnellement l'existence de Dieu? Et si cela était possible, parlerait-on encore de foi, qui existe justement sans preuve ? Aujourd'hui, Anthony Feneuil et Yann Schmitt nous exposent ce que nous réserve cette question vieille comme le monde.

Creation of man (1508-1512)

[...] 

Entretien avec Agnès Grivaux qui fait sa thèse sous la direction Marc Crépon, Axel Honneth et Gérard Relais, sur le rapport entre psychanalyse et critique de la raison chez Adorno et Horkheimer, deux penseurs allemands de la première moitié du XXe siècle, rattachés à ce qu’on appelle l’École de Francfort.


Hausse des soins psychiatriques sans consentement en France

Univadis
PAR   Caroline Guignot  10 juil. 2017


En psychiatrie, les soins sans consentement peuvent être déclenchés lorsqu’une personne présente des troubles mentaux, est dans l’impossibilité de consentir aux soins et nécessite une prise en charge et une surveillance médicale constante ou régulière. La loi qui les encadre a été révisée le 5 juillet 2011. Elle maintient le devoir d’information des personnes concernées et leur association dans la prise de décision, et introduit de nouvelles mesures : le contrôle systématique du juge des libertés sur la décision, la possibilité de sortie de longue durée avec mise en place d’un programme de soins et l’admission en « soins pour péril imminent » (absence de tiers mobilisable face à une atteinte grave ou imminente pour la santé et/ou la vie de la personne). Des chercheurs de l’Irdes (Institut de Recherche et Documentation en Économie de la santé) ont souhaité évaluer l’évolution du recours aux soins sans consentement depuis 2012, date à laquelle un premier bilan avait déjà été dressé.


Françoise Dolto : "Moi j'y crois au Père Noël. Je crois à un jour par an où nous donnons à tout le monde pour le plaisir de donner"

Les Nuits de France Culture par Philippe Garbit
toutes les nuits à partir de minuit


Le 25 août 1988, la psychanalyste et pédiatre Françoise Dolto disparaissait. L'émission "Rétro" lui rendait hommage un an après. Un montage d'archives intitulé "Rétro - Allo Dolto bobo" diffusé pour la première fois le 22/10/1989.

Françoise Dolto et ses enfants
Françoise Dolto et ses enfants Crédits : photo non datée - AFP

L'émission Rétro rendait hommage à Françoise Dolto un an après sa disparition, le 25 août 1988.
Cette émission à base d'archives donnait à entendre Françoise Dolto qui développait sa pensée sur l'éducation, l'écoute et le respect dû aux enfants. Ce montage d'archives permettait de réentendre la voix de Dolto évoquant le mythe du Père Noël, sa rencontre avec Lacan, l'éducation sexuelle des enfants, la notion de "vilain petit canard" et le cas Dominique...

« Le ventre des femmes » de Françoise Vergès

Criminocorpus
PAR PHILIPPE POISSON · 


En juin 1970, un médecin appelé au chevet d’une jeune fille de 17 ans dans une petite ville de La Réunion constate qu’elle est victime d’un avortement. Il prévient les gendarmes, une enquête est lancée qui confirme ce que des journaux réunionnais avaient signalé : des milliers de femmes sont avortées et stérilisées sans consentement. La clinique du docteur Moreau à Saint-Benoît et ses médecins, tous des hommes blancs et français, sauf l’un d’entre eux d’origine marocaine, le docteur Lajdajd, sont au cœur d’un large dispositif de contrôle des naissances encouragé par les autorités. Clinique et médecins se sont considérablement enrichis en se faisant rembourser ces actes par la Sécurité sociale. Le scandale a un retentissement national. Au procès, qui a lieu en février 1971, aucune peine de prison pour les médecins blancs, sauf pour le docteur Lajdajd mais la fraude à la Sécurité sociale ne sera jamais punie.

Lire la suite ...

Hey! Elle, Glamour, Grazia ? Et si vous nous lâchiez le cul (et le ventre, et les cuisses, et les bras)

Nadia Daam — 



«Qu’est-ce que c’est encore que cette merde?» C’est peu ou prou ce que je me suis exclamée en écoutant l’hilarante chronique de Vincent Dedienne à propos du site fourchette-et-bikini. Et dont la baseline est «qui a dit que mincir était compliqué?».


«Fourchette & Bikini est le premier magazine on-line traitant de tous les sujets gravitant autour de la minceur: psycho, actu, beauté, bien-être, santé, maman….», nous apprend un communiqué de presse. Définition que l’on pourrait accoler à l’ensemble de la presse féminine. Laquelle, dès la mi-mars délaisse peu à peu les sujets «actu» et «psycho» pour se concentrer sur la taille de nos culs et nos indices de masse corporelle. Car quand les beaux jours arrivent, les magazines féminins, papier ou en ligne, concentrent tous leurs efforts pour nous démontrer à nous, êtres utérins, que nous ne serons pas décentes sur la plage cet été à moins de perdre du poids. Oh pas beaucoup hein. Cette année, 3 petits kilos en moins feront l’affaire, nous précise, dans sa grande mansuétude, Constance Benqué, CEO de Elle,

mercredi 12 juillet 2017

Grève à Gustave-Roussy contre les « fortes charges de travail »

12.07.2017
Un mouvement de grève débute ce mercredi à l'Institut Gustave-Roussy (IGR) de Villejuif, spécialisé en cancérologie. Selon le Parisien, cette mobilisation des personnels fait suite à celle de la semaine dernière à l'hôpital de Chevilly-Larue (Val-de-Marne), rattaché à Gustave-Roussy.

Les médicaments contenant de la codéine ne seront désormais disponibles que sur ordonnance

La ministre de la santé a pris un arrêté pour inscrire la codéine et d’autres dérivés de l’opium sur la liste des médicaments délivrés uniquement sur ordonnance.

LE MONDE | 

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, a pris un arrêté, mercredi 12 juillet, pour inscrire la codéine et d’autres dérivés de l’opium sur la liste des médicaments délivrés uniquement sur ordonnance, afin de « mettre un terme à des pratiques addictives dangereuses et potentiellement mortelles » liées à l’usage détourné de ces produits.

Jusqu’à présent, ces médicaments (des antalgiques et des sirops pour la toux) pouvaient être délivrés sans ordonnance s’ils contenaient une quantité de principe actif inférieure à un certain seuil.


Codéines : témoignages, portrait-robot et modes d'emploi des jeunes consommateurs

Roxane Curtet
| 11.07.2017



La consommation de médicaments codéinés seuls ou en association tend à augmenter ces dix dernières années dans diverses classes d’âges. Dès 2013, des demandes suspectes de délivrance de ces produits ainsi que des cas d’abus voire de dépendance chez des adolescents et jeunes adultes sans antécédents connus d’addiction ont fait l’objet de plusieurs signalements au Centre d'Évaluation et d'Information sur les Pharmacodépendances (CEIP) avec une nette hausse en 2015. Récemment, l’ANSM a émis différents messages d’informations et de prévention de ces comportements à destination des professionnels de santé impliqués. Or, les dernières observations du dispositif Tendances Récentes et Nouvelles Drogues (TREND) de l’OFDT (Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies) publiées ce mardi confirment l’ampleur du phénomène, notant que ces utilisations sont surtout constatées sur la façade atlantique du pays (Nouvelles Aquitaine).