Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 11 juillet 2017

Il y a un siècle à Saint-Malo, la mer chuchotait à l'oreille de l'abbé sculpteur

Par AFP , publié le 


"Les rochers sculptés" par l'Abbé Fouré 
à Saint-Malo, le 27 juin 2017
afp.com/Damien MEYER

Saint-Malo - "Je n'entends plus le bruit des hommes, mais je saisis le bruit des flots". C'est ainsi qu'entre 1895 et 1907, l'abbé Fouré, inspiré par la "grande voix" de la mer, sculpta la falaise malouine, un étrange musée de granit, chef d'oeuvre de l'art brut, qui menace de bientôt disparaître.

C'est à Rothéneuf, quartier paisible à l'est de Saint-Malo, qu'Adolfe Fouré se retire en octobre 1894. Après 30 ans de bon et loyal sacerdoce, il vient d'être remercié par l'Église. Officiellement pour "dureté d'oreille", officieusement, sa hiérarchie aurait trouvé le brave homme un tantinet trop remuant. 

Aucun commentaire: