Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mercredi 12 juillet 2017

L'éducation thérapeutique sur la douleur chronique liée au cancer se déploie à l'Institut Curie



Le programme d'éducation thérapeutique (ETP) du patient dénommé Déclic (pour douleur chronique liée au cancer) de l'Institut Curie à Paris est sorti de sa phase d'essai. Il vient en effet de s'ajouter aux aides proposées par le centre de lutte contre le cancer (CLCC) pour la gestion de la douleur, informe l'établissement sur son site. Ce parcours pédagogique, individualisé, s'adresse à des patients adultes qui souffrent de douleurs depuis au moins trois mois, en lien avec le cancer ou ses traitements.


C'est le succès de la phase d'expérimentation d'un an auprès d'une cinquantaine de patients qui a conduit l'institut à lancer ce programme à une plus grande échelle, explique-t-il. Cette approche complète en effet la consultation douleur chronique multidisciplinaire qu'il propose depuis plus de vingt ans en partenariat avec les réseaux et les acteurs de proximité. Selon ses promoteurs, le programme "permet au patient de mieux comprendre sa douleur et son traitement et de développer des compétences pour optimiser la gestion au quotidien". Lydie Wintz, cadre de santé de département de chirurgie et référente des ETP à l'institut, dont les propos sont repris sur le site, précise que "la posture éducative du professionnel de santé s'appuie sur l'expression du vécu et des représentations du patient vis-à-vis de sa douleur pour l'amener à modifier par lui-même ses comportements et réajuster ses connaissances". 



Une centaine de patients pourront bénéficier de cette approche en 2017. Et l'institut d'associer à ce lancement une étude médico-économique sur l'impact du programme.


Le déroulé de Déclic

Le programme débute par un bilan éducatif en consultation individuelle. Si certains prérequis de suivi sont validés (suivi de la douleur, patient ambulatoire, motivation, etc.), suivent des ateliers, individuels ou collectifs, organisés par un groupe de patients de l'institut pour apprendre à gérer ses traitements, à parler de ses représentations de la douleur, à pratiquer les techniques psychocorporelles... Un bilan final individuel est enfin réalisé et adressé au médecin traitant et à l'équipe hospitalière. Le tout se déroule en ambulatoire sur une période d'environ deux mois.
Pia Hémery

Liens et documents associés


Tous droits réservés 2001/2017 — HOSPIMEDIA

Aucun commentaire: