Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 12 juin 2021

Enfants orphelins : une reconstruction mots à mots

par Nathalie Dray  publié le 11 juin 2021

Un documentaire suit la lente reconstruction de jeunes ayant perdu un parent, accompagnés par une association qui privilégie la parole.

C’est une formule intraduisible, une sorte de juron qui n’en est pas un, que Charlie Brown, le copain mélancolique de Snoopy, profère souvent quand les évènements le prennent de revers et que les mots viennent à manquer : «Good grief !». C’est aussi le nom d’une association dans le New Jersey qui vient en aide aux enfants confrontés au drame le plus terrible qui puisse frapper un petit : la perte de ses parents. La traduction littérale («bon chagrin») allant dans le sens d’une tristesse rédemptrice, avec l’idée qu’à défaut de ne pouvoir conjurer le malheur, l’affliction a des vertus bénéfiques et consolatrices dès lors qu’elle trouve à s’exprimer.

Pandémies : la menace fantôme

LE 09/06/2021

À retrouver dans l'émission

LA MÉTHODE SCIENTIFIQUE

par Nicolas Martin

Qu’appelle-t-on maladie X ? Comment s’y prépare-t-on ? Quels sont les dispositifs de surveillance mis en place à l’échelle local ? Régional ? National ? Quels sont les critères d’un “bon” dispositif ? Sur quels paramètres se basent-ils et à quelles difficultés se heurte-t-on sur le terrain ? 

Comment empêcher l’apparition et la diffusion de nouvelles maladies ?
Comment empêcher l’apparition et la diffusion de nouvelles maladies ? Crédits : MR.Cole_Photographer - Getty

En cette journée où les restaurants intérieurs, les salles de sports rouvrent, où le couvre-feu est reculé de 2h. Avec ce bel été qui s’annonce, on se prend à rêver que ça y est, c’est la fin, qu’on va en finir une bonne fois pour toutes avec cette épidémie, que la reprise de la vie normale est devant nous… jusqu’à la prochaine pandémie. Parce que, quelle que soit le niveau d’impréparation dont les différents pays ont pu faire preuve, cette pandémie de Covid, elle était elle aussi prévue par l’OMS, sous le nom de maladie X. Une maladie encore inconnue qui va bouleverser les équilibres mondiaux. Et des maladies X, il y en aura d’autres. Comment les anticiper, comment mieux s’y préparer ?

[...] 

INTERVENANTS

  • Épidémiologiste et coordinatrice de PREZODE (PREventing ZOonotic Disease Emergence) pour le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad).
  • Écologue de la santé et parasitologue de terrain. Chercheur au CNRS et au Cirad, il travaille à l’université de médecine vétérinaire de Kasetsart en Thaïlande.


USA: les tentatives de suicide en forte hausse chez les adolescentes durant la pandémie

Washington (AFP)  Publié le : 

Les visites aux urgences pour tentative de suicide ont augmenté chez les adolescents durant la pandémie aux Etats-Unis, particulièrement chez les filles, selon des données publiées vendredi par les autorités sanitaires du pays, mettant de nouveau en lumière l'impact psychologique de la crise sanitaire sur cette tranche d'âge.

"A partir de début mai 2020, le nombre de visites aux urgences pour des cas suspectés de tentatives de suicide a commencé à augmenter chez les adolescents de 12 à 17 ans, particulièrement chez les filles", ont écrit les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence de santé publique du pays.

Lire la suite ...


« Ni bradés, ni soumis » : les psychologues et les psychothérapeutes manifestent contre la « précarisation » de leur métier

Par   Publié le 10 juin 2021 

L’annonce d’un dispositif de remboursement de consultations de trente minutes à 22 euros est notamment visée par les professionnels mobilisés, jeudi, dans une vingtaine de villes.

Manifestations des psychologues et psychothérapeutes, à Paris, le 10 juin 2021.

« Bon, allez, on va leur montrer qu’on n’est pas juste des gentils Bisounours ! », lance une jeune femme rousse en rejoignant le rassemblement. Jeudi 10 juin, ils étaient environ quatre cents (selon la police) psychologues et psychothérapeutes à manifester devant le ministère de la santé, place Pierre-Laroque, dans le 7e arrondissement de Paris. D’autres rassemblements ont eu lieu dans près d’une vingtaine de villes françaises, à Bordeaux, à Nice, à Lyon ou encore à Rennes. Leur mot d’ordre : « Ni bradés, ni soumis ».

vendredi 11 juin 2021

Questions autour du suicide d’une femme de 22 ans à la prison de Fresn

Par   Publié le 12 juin 2021

Une information judiciaire est en cours pour non-assistance à personne en danger. Le rôle d’un officier pénitentiaire est au cœur des interrogations.

Dans le quartier des femmes de la prison de Fresnes, le 3 juillet 2020.

Karima Takhedmit s’est suicidée à la maison d’arrêt pour femmes de Fresnes (Val-de-Marne) le 29 octobre 2020. Elle avait 22 ans. Son cas aurait pu ne rester qu’un parmi les 119 détenus qui se sont donné la mort en prison en 2020, selon le ministère de la justice. Le récit bouleversé des quelques personnes qui ont côtoyé, en prison ou dehors, cette jeune femme quasiment sans famille aurait peut-être justifié à lui seul de s’y intéresser. Mais, surtout, les questions autour des conditions de son passage à l’acte méritent d’être posées.

Pour une réelle accessibilité à la psychothérapie

par Guillaume de la Chapelle, Médecin psychiatre, directeur médical d'un hôpital de jour, responsable d'un diplôme inter-universitaire en Thérapies comportementales et cognitives (Lyon)   publié le 10 juin 2021 

Plutôt que d’encourager les psychiatres à prescrire en vingt minutes, il faut valoriser le temps passé à prodiguer une psychothérapie, estime un psychiatre qui soutient la journée d’action menée par les psychologues.

En tant que psychiatre, responsable d’un hôpital de jour et d’un diplôme inter-universitaire permettant à de nombreux psychologues et médecins, entre autres, de se former à la psychothérapie, je suis inquiet de voir une nouvelle fois un combat juste, celui d’un meilleur accès aux soins psychiques, être mené de façon précipitée, dilatoire et autoritaire. L’absence réelle de concertation – celle-ci se fait généralement avant la prise de décision, et avec les principaux concernés – et la volonté de déléguer à une profession non paramédicale les échecs d’un système à bout de souffle et indigent, celui de la psychiatrie française, montrent à nouveau le peu de place accordée aux acteurs du soin dans un processus qui conduira à administrer encore un peu plus le parcours d’une personne souhaitant déposer sa souffrance psychique et entrer dans le colloque singulier qu’est la psychothérapie comme elle le souhaite.

Santé mentale : un hôpital à la campagne dans l’Aveyron










La crise sanitaire a provoqué beaucoup de souffrances psychologiques, de dépressions. Un hôpital en Aveyron fait le pari de soigner ces maladies mentales en plein air, à la campagne.

"Ce qui surprend la première fois qu’on arrive chez nous, c’est de voir qu’on se retrouve dans un endroit qui ne ressemble pas à un hôpital. On est en plein milieu de la nature", décrit Olivier Galibert, infirmier dans l’établissement La Clé des champs, à Gabriac, dans l’Aveyron. Le lieu est pensé pour soigner les fragilités, les coups durs. Il n’y a pas de couloir ou de chambre aux murs blancs, mais un cadre bucolique sur près d’un hectare.

Lire la suite ...


Le siècle d'Edgar Morin

par Augustin Trapenard  Jeudi 10 juin 2021


32 minutes

Il est l’un de nos plus grands intellectuels. Humaniste convaincu, théoricien d’une pensée complexe, il est à la fois un témoin avisé de l’histoire et un observateur alerte de notre époque. "Leçons d’un siècle de vie", son nouveau livre, vient de paraitre. Edgar Morin est dans Boomerang.

Le sociologue Edgar Morin, 2019
Le sociologue Edgar Morin, 2019 © Maxppp / NICE MATIN

À quelques semaines de son centième anniversaire, qui aura lieu le 8 juillet prochain, il est venu partager sa vision du monde, et revient sur une existence placée sous le signe de l'engagement, de l'humanisme et du questionnement. Leçons d'un siècle de vie, son nouveau livre, ainsi que ses Mémoires en édition de poche, viennent de paraitre. On parle des années, des erreurs, des espoirs, mais aussi de la beauté. Edgar Morinest dans Boomerang

Pour sa carte blanche, le sociologue a choisi de partager un de ses ultimes souhaits

Lire la suite et écouter le podcast ...


Des enfants dessinent pour leur père emprisonné

 


10 juin 2021






Le blog de l'ANVP (Association nationale des visiteurs de prison)

En Grande Bretagne, des artistes incitent des personnes détenues à fabriquer des livrets illustrés à destination de leurs enfants. Le confinement a contraint ses initiateurs à imaginer de nouvelles manières de travailler. Le résultat est positif.

 David Kendall s’est spécialisé dans la lecture et l’écriture comme un moyen d’accrocher des personnes marginalisées. Il a récemment publié un article sur le site Internet de The National Justice Arts Alliance, association britannique qui soutient le développement de l’art en prison comme moyen d’induire des changements positifs chez des personnes placées sous main de justice.

Il raconte qu’il animait des ateliers dans un centre de détention. Une douzaine de personnes détenues fabriquaient des livrets illustrés qu’ils remettaient à leurs enfants lors d’une fête organisée un dimanche.

« Les hommes qui venaient aux ateliers étaient plus ou moins capables et confiants. Il y a une certaine peur du ridicule qui rend les gens nerveux de participer au début, et beaucoup ont lutté avec l’orthographe et la rédaction.  Pour donner à ceux qui sont moins confiants un point de départ, nous avons fourni à chaque participant un livret vierge avec des vignettes prédécoupées sur chaque page. L’astuce était d’intégrer ces volets dans l’histoire. Ce rectangle est-il une porte de château ou un vaisseau spatial ? Il s’agissait de choix qu’ils faisaient alors qu’ils tissaient ensemble leurs histoires. La confiance est venue quand ils ont pu aborder chaque page à son propre rythme, en se demandant où les vignettes prédécoupées s’inséreraient le mieux. Les compétences en dessin étaient secondaires ; c’est le message à faire passer qui primait. »

Lire la suite ...


Le Grand Continent de retour en présentiel : Roudinesco, Héran, Noiriel


 






Le monde de la recherche est-il condamné à s’entredéchirer ?

(Premier événement intégralement en présentiel)

22 juin 2021

Dans son dernier livre, Soi-même comme un roi, dont des extraits seront prochainement publiés sur Le Grand Continent, Elisabeth Roudinesco propose une longue et minutieuse investigation dans les courants intellectuels, de droite comme de gauche, qui ont conduit aux crispations identitaires qui dégradent le débat politique, chacun appartenant à un clan irréductible, et qui rendent plus difficiles les discussions universitaires, où le reproche d’illégitimité scientifique lancé à ses collègues est désormais brandi avec une implacable régularité.

Lire la suite et accéder à l'inscription ...


De shakespeare à Proust. Études littéraires psychanalytiques

MARTIN Emmanuel

De shakespeare à Proust. Études littéraires psychanalytiques

Littérature et psychanalyse. Dès ses origines, la psychanalyse s’est intéressée à la littérature. On connaît la passion de Freud pour la littérature, pour les tragiques grecs, Shakespeare, Goethe, Dostoïevski… et les écrivains qui lui étaient contemporains. Comme on le verra, la littérature et la psychanalyse s’éclairent l’une l’autre.Dans les études qui suivent, il ne s’agit pas d’« appliquer » la psychanalyse à la littérature, mais de constater leur... 


Lire la suite


Alban Berg, l’amour ou l’invention musicale

FAUCHER-DESJARDINS Marie

Alban Berg, l’amour ou l’invention musicale

Le vertige, le débordement, le corps douloureux et palpitant sont les signes de vie qui traversent Alban Berg, en prise avec la passion amoureuse. Insupportables et exquis, ils pointent vers un trou dans le langage, un impossible à dire si féroce qu’il prend les allures d’un trop. S’agit-il d’un symptôme-musicien ? Autrement dit, la voix, comme objet cause du désir, serait-elle ce qu’il reste lorsque tout a été dit ? Alban Berg aima éperdument Hanna Fuchs rencontrée à ...


Lire la suite et voir la vidéo ...


Alès : en psychiatrie, les agents se mobilisent pour leurs secrétaires

Publié le 

Une réunion extraordinaire du personnel du service de psychiatrie s’est tenue, ce jeudi 10 juin, à l’hôpital d’Alès.

Psychologue, cadres de santé, infirmiers et agents administratifs ont évoqué la stratégie à mettre en place pour tenter de sauvegarder le pôle secrétariat du service, dans un contexte où l’ensemble des secrétaires de l’établissement sont convoquées, les unes après les autres, à des entretiens individuels. Des entretiens qui, dans un contexte de restriction budgétaire, inquiètent au plus haut...

Lire la suite ...


La collection de Bruno Decharme, un trésor d’art brut

Par   Publié le 10 qui 2021

La donation de 921 œuvres dont bénéficie le Musée national d’art moderne du Centre Pompidou lui permet de combler spectaculairement un vide.

Œuvre d’Adolf Wölfli datant de 1916, mine de plomb et crayon de couleur sur papier, inscriptions au dos.

Pour le Musée national d’art moderne (MNAM) du Centre Pompidou, à Paris, c’est un miracle. Jusqu’ici, il n’avait à peu près rien de ce que l’on appelle « art brut » depuis que Jean Dubuffet a inventé la notion, réunissant, au risque de la confusion, aliénés, marginaux, médiums, spirites et autodidactes. Sans doute le MNAM aurait-il pu recevoir la collection que Dubuffet rassembla à partir de 1945, mais faute d’intérêt des institutions françaises d’alors, l’artiste finit par l’offrir à la ville de Lausanne, qui lui consacra un musée en 1976.

Les infirmiers scolaires "sont en souffrance au travail" alerte Frédéric Boutteleux, du SNICS-FSU d'Amiens

  

Par  France Bleu Picardie  
Jeudi 10 juin 2021

Mobilisés à Paris ce jeudi pour dénoncer leurs conditions de travail, les infirmiers et infirmières scolaires sont "en souffrance" explique Frédéric Boutteleux, secrétaire du syndicat SNICS-FSU pour l'Académie d'Amiens. Après une année difficile, la profession demande "de la reconnaissance."

Le syndicat national des infirmiers conseillers de santé (SNICS-FSU) avait déjà manifesté en janvier 2021.
Le syndicat national des infirmiers conseillers de santé (SNICS-FSU) avait déjà manifesté en janvier 2021. - SNICS-FSU

Les infirmiers et infirmières scolaires se mobilisent à Paris, ce jeudi après-midi. D'abord devant l'Assemblée nationale, puis devant le ministère de l'Education nationale, ils vont dénoncer leurs conditions de travail, qui se sont encore compliquées en raison de la crise sanitaire, explique Frédéric Boutteleux, infirmier scolaire dans l'est de la Somme et secrétaire académique du SNICS-FSU pour l'Académie d'Amiens. "Nous avons fait, au sein de notre syndicat, une enquête : deux tiers des infirmiers scolaires sont en souffrance au travail"  "Cette année, ils ont été très sollicités, notamment par les tests, au détriment de nos missions habituelles (...) des infirmiers scolaires cherchent à quitter l'Education nationale et ce sont pas des paroles en l'air" assure Frédéric Boutteleux.

La moyenne en France, c'est un infirmier pour 1500-1600 élèves - Frédéric Boutteleux

Lire la suite et écouter le podcast ...


jeudi 10 juin 2021

Assises de la santé mentale : le médicosocial laissé de côté

Par Christelle Destombes  Publié le 09/06/2021

Alors que les assises de la santé mentale et de la psychiatrie doivent s'ouvrir bientôt, les associations du secteur médicosocial se sentent oubliées, explique Laurie Fradin, conseillère technique Santé-ESMS à l’Uniopss.

Annoncées par Emmanuel Macron en début d’année, les assises de la santé mentale et de la psychiatrie devraient se tenir d’ici juillet. Pilotées par l’Élysée et Matignon, ces assises sont dotées d’un comité d’orientation qui fait peu de place au médicosocial. Seize organisations, rassemblant des personnes concernées, des familles, des professionnels et des bénévoles, ont interpellé le chef de l’État sur la méthode d’élaboration et la préparation de ces assises, dans une lettre ouverte diffusée le 3 juin. Explications avec Laurie Fradin, conseillère technique Santé-ESMS à l’Uniopss.

Dans quel contexte publiez-vous cette lettre ouverte ?

Cela part d’un constat : les assises ont été annoncées en janvier par le président de la République. Depuis janvier, nous avons envoyé différents courriers au ministre de la Santé, au délégué ministériel à la santé mentale, à la DGOS, pour pouvoir contribuer à ces assises. Nous n’avons eu aucun retour des pouvoirs publics. Le comité d’orientation des assises s’est mis très récemment en place et aurait eu une première réunion.

Lire la suite ...


Êtes-vous plutôt anxieux ou angoissé ?

Clara Degiovanni publié le 

© Jess Zoerb/Unsplash

Tintements d’oreilles, vision brouillée, palpitations, poids sur la poitrine… Les symptômes de l’anxiété sont longs comme le bras et hélas bien connus de nombre d’entre nous. Les adolescents à l’approche du bac, les adultes qui retournent au bureau, les jeunes face à la recherche d’emploi… Les raisons de développer des troubles anxieux sont légions. L’anxiété est bien le « mal du siècle », mais, pas de bol : les philosophes lui ont toujours préféré l’angoisse ! Celle que Søren Kierkegaard appelle « le vertige de la liberté » aurait en effet une profondeur que sa petite sœur – et ses poussées d’eczéma – n’aura jamais. Mais quelle est la différence entre ces deux états ?

Le mystère Héraclite

LE 09/06/2021

À retrouver dans l'émission

LES CHEMINS DE LA PHILOSOPHIE

par Adèle Van Reeth

Dans ses fragments, Héraclite soutient l'idée que nous sommes séparés du langage, mais alors, pourquoi a-t-il écrit ? Et si tout langage est voué à l'échec, cela veut-il dire que nous n’avons aucun accès direct au réel ?

Héraclite et le langage
Héraclite et le langage  Crédits :  Getty

L'invité du jour 

Heinz Wismann, philologue et philosophe

Et si le langage nous séparait du réel ? Et si le langage n'était pas la tentative de rejoindre le monde par les mots, un mot désignant une chose, mais au contraire le lieu de notre séparation tragique avec ce que nous passons notre vie à vouloir nommer ?

Lire la suite et écouter les podcasts ...


Réseaux sociaux : faut-il en finir avec les «likes» et l’économie de l’attention ?

par Lucie Ronfaut  publié le 7 juin 2021

Ancien symbole de l’ère numérique, le «like» est accusé de tous les maux : course à la popularité, addiction… Facebook et Instagram proposent désormais de cacher les «likes» aux internautes qui se sentent sous pression. Mais à qui cela sert-il vraiment ? 

Une cousine qui annonce sa grossesse ? J’aime. Un article que vous voulez mettre de côté pour lire plus tard ? Un cœur. Une vidéo que vous n’avez pas eu le temps de regarder, mais dont le sujet vous semble intéressant ? Pouce en l’air quand même. Des dizaines de publications Instagram que vous faites rapidement défiler, sans vraiment les regarder ? Pourtant, vous les «likez» toutes, un peu par réflexe.

Antonio Damasio, le contrat de conscience

LE 10/06/2021

À retrouver dans l'émission

LA MÉTHODE SCIENTIFIQUE

par Nicolas Martin

Qui est le neuroscientifique Antonio Damasio ? Sur quoi repose sa théorie de la conscience ? Quelles ont été ses découvertes sur la notion du soi, le rôle des émotions dans le raisonnement, et la question du sentiment dans l’évolution du vivant ?

Pourquoi vouloir faire une philosophie de la conscience ?
Pourquoi vouloir faire une philosophie de la conscience ? Crédits :  SEAN GLADWELL - Getty

Il y a en neurosciences des notions complexes à appréhender, sur laquelle les chercheuses et les chercheurs ont du mal à s’accorder du fait de la subjectivité intrinsèque de leur définition, et qui engagent autant la philosophie que la psychologie ou la neurologie. Qu’est-ce que la conscience ? Quelle différence entre conscience et esprit ? Que sont les émotions ? Quel lien avec les sentiments ? Et comment toutes ces notions trouvent-elles leur place dans le règne animal, et chez l’être humain, et comment peut-on les caractériser grâce à l’imagerie cérébrale ? C’est à ces sujets complexes que s’est attelé Antonio Damasio, qui examine les liens entre émotions et conscience. 

Antonio Damasio est professeur de neurosciences, neurologie, psychologie et philosophie à l’Université de Californie du Sud à Los Angeles. Il publie « Sentir et Savoir, une nouvelle théorie de la conscience » aux éditions Odile Jacob, théorie que vous allez nous détailler dans quelques instants. 

Lire la suite et écouter le podcast ...


Sois néolithique, chéri !

LE 12/06/2021

À retrouver dans l'émission

CARBONE 14, LE MAGAZINE DE L'ARCHÉOLOGIE

par Vincent Charpentier

Le Néolithique constitue un moment charnière de notre histoire : l’émergence de l’économie de production au détriment de celle de prédation.

Statuette de la dame de Villers-Carbonnel de 21 cm de hauteur, vers 4000 avant notre ère, trouvée en 2010 dans la Somme. Cet objet est exceptionnel par son intégrité et la rareté des figurations féminines au Néolithique moyen.
Statuette de la dame de Villers-Carbonnel de 21 cm de hauteur, vers 4000 avant notre ère, trouvée en 2010 dans la Somme. Cet objet est exceptionnel par son intégrité et la rareté des figurations féminines au Néolithique moyen. Crédits :  © Dominique Bossut / Inrap

Phénomène irrémédiable, le Néolithique conquiert, peu à peu - et sous diverses formes - le monde, intégrant, en son sein, la majorité des communautés de chasseurs-collecteurs.

Loin de l’image simpliste qu’incarnent la hache polie et la naissance de la poterie, le Néolithique constitue un extraordinaire temps d’expérimentations, d’innovations, le moment de tous les possibles !

Deux couples de haches polies en jadéite, découverts en 2007 par des vacanciers sur la presqu'île de Quiberon, étaient associés à un alignement de stèles aujourd'hui couchées et submergées par la mer.
Deux couples de haches polies en jadéite, découverts en 2007 par des vacanciers sur la presqu'île de Quiberon, étaient associés à un alignement de stèles aujourd'hui couchées et submergées par la mer. Crédits :  © Hervé Paitier / Inrap

Ainsi, pour certains anthropologues, le stockage des denrées est un des moteurs majeurs de l’apparition de cette nouvelle économie. Parallèlement, forte de la sédentarisation, de l’agriculture et de l’élevage, cette période élabore probablement un nouveau rapport à la nature.  Dans sa maîtrise et la domination de l’Homme sur cette nature, d’autres y perçoivent la naissance des divinités, des religions préhistoriques.

Lire la suite et écouter le podcast ...