Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 12 décembre 2016

Les textos antisuicide sont envoyés à 13 heures

Une étude nationale est en cours sur la prévention, par SMS, de la récidive chez les patients hospitalisés pour une tentative de suicide. Un jeune médecin la coordonne depuis le CHU de Brest. Reportage.


L’hôpital La Cavale Blanche, en juillet 2009 à Brest
L’hôpital La Cavale Blanche à Brest - FRED TANNEAU/AFP
(De Brest) L’hôpital de La Cavale blanche se trouve en dehors du centre-ville de Brest, en surplomb. Ce jour-là, il pleut, le fameux crachin, sur des barres d’immeubles blanches. Les urgences psychiatriques se situent au sous-sol de l’établissement, ce n’est pas gai.
L’apparition du Dr Sofian Berrouiguet, 34 ans, cheveux noirs bouclés et démarche agile, un air du chanteur pop Mika, a un effet détonnant.
Différentes études, depuis 2001, ont montré qu’une manifestation chaleureuse de l’équipe médicale (coup de fil, carte postale) permet de réduire le taux de récidive chez les personnes ayant été hospitalisées pour tentative de suicide. Entre autres projets, Sofian Berrouiguet coordonne l’étude en cours sur l’effet d’un contact par SMS.
L’étude « Siam », pour Brest et pour Prévert
Sofian Berrouiguet n’est pas un Breton embrumé, comme on l’avait imaginé (de notre bureau, à Paris). Il est suisse, d’origine algérienne. Ses trucs, ce sont le flamenco, la recherche et les nouvelles technos – il travaille à une appli santé. 

Aucun commentaire: