Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 16 décembre 2016

Les psychothérapeutes demandent aux assureurs de rembourser leurs frais comme la loi le spécifie

Journal de l'assurance  par 16 décembre 2016


Un grand nombre de psychothérapeutes du Québec font face à un dilemme. Des assureurs refusent de rembourser leurs honoraires puisqu’ils ne sont pas psychologues ou médecins. Or, un article de loi les incite à ne pas faire cette distinction.
Depuis trois ans, l’Association des psychothérapeutes du Québec tente de faire entendre ses arguments auprès des assureurs. Un document a d’ailleurs été préparé à leur intention en juin dernier. Le Journal de l’assurance s’est entretenu avec Andrée Thauvette-Poupart et Nathalie Fortin, respectivement présidente et coordonnatrice générale de l’Association.
L’organisme assoit son argumentaire sur un changement survenu en juin 2012 en vertu de la Loi modifiant le Code des professions et d’autres dispositions législatives dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines (Loi 21). Il y est mentionné que le titre de psychothérapeute et l’exercice de la psychothérapie sont réservés aux titulaires du permis de psychothérapeute, ainsi qu’aux médecins et aux psychologues déclarant exercer la psychothérapie. Ainsi, la psychothérapie n’est pas un acte réservé à une profession, mais partagé entre plusieurs professions de différents ordres professionnels.
Selon l’Association, cet article de loi aurait dû suffire aux assureurs pour rembourser les honoraires des psychothérapeutes ayant la certification requise pour porter ce titre. Or, plusieurs assureurs continuent de faire la sourde oreille et remboursent uniquement les frais des psychothérapeutes qui ont aussi une formation de psychologue ou de médecin de famille.

Aucun commentaire: