Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 13 juin 2016

Le premier centre ressource des métiers et compétences en psychiatrie regroupe déjà 21 adhérents

Après seulement six mois d'existence, le premier centre ressource des métiers et compétences en psychiatrie de France regroupe déjà 21 adhérents. Il se trouve dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et a été ouvert dans le cadre d'un travail collaboratif et pluriprofessionnel. L'objectif ? Développer les compétences et métiers de cette spécialité.
Six mois après son ouverture, le Centre ressource des métiers et compétences (CRMC) en psychiatrie de Voiron (Isère) a trouvé sa place. Il est le premier centre de ce type à coordonner et promouvoir cette discipline. L'ARS Auvergne-Rhône-Alpes dresse un premier bilan d'activité : pas moins de vingt et un établissements en sont déjà membres. Et ce chiffre devrait croître. L'adhésion est ouverte à tous les établissements de santé de la région et sera prochainement étendue aux institutions et établissements médico-sociaux. Le rôle de cette structure est d'assurer la coordination et la promotion des métiers de la psychiatrie et de la santé mentale au plan régional, dans le but de conforter l'attractivité de la discipline. Il initie et anime un réseau régional qui associe les professionnels institutionnels du secteur médico-social et les professionnels libéraux. Une réflexion engagée depuis plusieurs années. Dès 2009, les établissements de soins psychiatriques de la région Rhône-Alpes ont mis l'accent sur le caractère indispensable de développer des compétences et les métiers de cette spécialité, pour assurer sa continuité et l'évolution de la profession. Son objectif est de développer par ce biais la performance et la qualité des soins. L'idée d'un centre de ressource est ainsi née en 2012 en Rhône-Alpes, dans le cadre du volet psychiatrie/santé mentale du projet régional de santé 2012-2017. C'est après la fusion des deux régions qu'il a finalement vu le jour.

Favoriser la prise en charge pluriprofessionnelle

Le CRMC a été imaginé et conçu par un groupe de travail initié et animé par l'ARS et composé de directeurs d'établissements publics, établissement de santé privé d'intérêt collectif (Espic), établissements privés, directeurs de soins, infirmiers, cadres de santé, praticiens hospitaliers, professeurs en psychiatrie, praticiens libéraux et usagers, qui se sont régulièrement réunis depuis 2009. Ces réunions ont permis de définir clairement les objectifs et les missions du centre. Il a pour vocation de remplir cinq objectifs majeurs : développer les compétences métiers et accompagner leurs évolutions ; proposer des cadres issus de consensus quant à certaines formations ou analyse de la pratique dans le cadre des actions de formation continue ; développer les coopérations entre métiers pour favoriser la prise en charge pluriprofessionnelle et coordonnée ; accompagner la mise en place des nouveaux métiers ; accompagner la définition de projets de recherche paramédicale en lien avec les pratiques ; et enfin, favoriser les échanges de pratiques entre établissements. Il s'agit plus généralement de rendre opérationnelle la production de savoirs issus de toutes origines : travaux de recherche, pratiques spécialisés des centres experts, dispositifs innovants etc. 

C'est prévu en 2016

Pour l'année 2016, plusieurs priorités ont été définies dans un programme d'actions. Des actions transversales d'abord, qui résident dans des travaux d'observation et d'analyse des pratiques dans la région. Cartographie régionale des dispositifs de prise en charge sanitaire, médico-sociaux et des pratiques innovantes en région et enfin recensement des situations de transfert et partage de tâches entre catégorie de professionnels s'inscrivent dans ce cadre. Des actions spécifiques sont aussi prévues. Elles concernent plusieurs thématiques telles que la création d'un référentiel de bonnes pratiques, d'organisation ou encore un cahier des charges des formations.

Côté missions, le centre distingue deux temps. D'abord la mission en amont, qui consiste à organiser une communication large sur les métiers de la psychiatrie, définir et formaliser les compétences métiers. Il s'agit aussi de développer et structurer les missions d'expertise infirmière tout en encourageant la coopération entre les différents métiers de la prise en charge, toujours dans l'optique d'un suivi pluriprofessionnel. Ainsi, le CRMC la mise en place de nouveaux métiers tout comme la définition de projets de recherche paramédicale. Dans un second temps, sa mission est d'orienter et accompagner les plans de formation continue, puis d'organiser la communication avec les adhérents au réseau régional. "Le principe retenu du centre ressource régional des métiers de la psychiatrie et de la santé mentale est qu'il ne sera pas promoteur au sein des programmes de formation initiale ni au sein de la recherche médicale", note l'ARS. Le centre a été constitué en tant que groupement d'intérêt public fédérant vingt et un établissements publics, privés d'intérêt collectif et privés à but lucratif de la région Auvergne-Rhône-Alpes. La gouvernance s'inscrit dans une logique fédérative et collaborative. Elle s'ouvre aussi à la participation et à l'investissement des usagers. Le centre est animé par une équipe de quatre personnes : un directeur de soins, un infirmier chercheur, une chargée de projet ressources humaines et un coordinateur administratif. Il est financé à hauteur de 250 000€ annuels par l'ARS, en frais de fonctionnement.
Clémence Nayrac
Tous droits réservés 2001/2016 — HOSPIMEDIA

Aucun commentaire: