Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 8 janvier 2019

Hôpital psychiatrique à Évreux : quand la scientologie s’invite dans le débat



Publié le 8 Janvier 2019

Samedi 5 janvier 2019, la CCDH appelait à manifester devant le Nouvel Hôpital de Navarre à Évreux. En l’absence de soutiens, les militants ont semble-t-il prêché dans le vide.

La CCDH appelle régulièrement à des manifestations partout en France, pour "dénoncer les abus de la psychiatrie".
La CCDH appelle régulièrement à des manifestations partout en France, pour « dénoncer les abus de la psychiatrie ». (©CH / La Dépêche Eure Infos)

Ils appelaient à manifester devant le Nouvel Hôpital de Navarre pour dénoncer les « abus psychiatriques ».
Dans leur communiqué, la Commission citoyenne pour les droits de l’homme (CCDH) reprenait des extraits de témoignage d’une ancienne patiente, Elisa*, qui dénonçait dans nos colonnes ses conditions d’hospitalisation à Navarre après un séjour volontaire de seize jours. Patients livrés à eux-mêmes, privations de libertés injustifiées, temps de parole inexistant avec les soignants… le portrait était peu flatteur.
Pourtant, pour Elisa, pas question de s’associer à la CCDH : « Ils ne m’ont pas prévenue, alors que toute leur action repose sur mon écrit. Je ne suis pas solidaire de cette manifestation. Ces gens-là, c’est une secte. »

Une confusion entretenue

Le mot est lâché. Il faut dire que la CCDH est une association créée en 1969 aux États-Unis (et en 1974 en France) par l’Église de scientologie, ouvertement hostile à la psychiatrie et à ses méthodes considérées comme abusives.
La Miviludes, organe ministériel de lutte contre les dérives sectaires, appelle à son sujet à la vigilance :
Cette association est communément désignée par son acronyme CCDH, ce qui lui permet d’introduire une confusion auprès de certains de ses interlocuteurs qui peuvent la confondre avec des organismes comme la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme (CNCDH), ou la Ligue des Droits de l’Homme (LDDH), avec lesquels elle n’a bien entendu aucun lien. 


Aucun commentaire: