Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 3 février 2018

Le Port-Marly : la colère des blouses blanches de la clinique

Jérémy Denoyer    02 février 2018



Le Port-Marly, ce vendredi. Une cinquantaine d’aides-soignants et d’infirmiers du CHP de l’Europe ont contesté les décisions de leur direction. LP/JD.

Une cinquantaine d’aides-soignants et d’infirmiers se sont réunis, ce vendredi, devant le centre hospitalier privé (CHP) pour contester des décisions de leur direction. La grève pourrait reprendre la semaine prochaine.


« Ils ont modifié le planning et veulent enlever des plages horaires. » Adeline Tapin, infirmière au centre hospitalier privé (CHP) de l’Europe, au Port-Marly, n’admet pas les dernières décisions de la direction. Comme elle, une cinquantaine d’employés du personnel soignant étaient en grève, ce vendredi, rassemblés devant l’établissement du groupe Vivalto santé.

« Nous avons découvert ces changements il y a deux semaines. La direction joue sur le fait que nous n’avons pas de syndicat dans la clinique », peste Jérémie, 30 ans, infirmier au service réanimations. Les grévistes du CHP de l’Europe, soutenus par la CGT Santé des Yvelines, s’inquiètent de voir s’alourdir leurs charges de travail, alors que les patients de cet hôpital de 250 employés seraient toujours plus nombreux.

Les médecins et les cadres pas solidaires du mouvement

Mais le personnel soignant se sent un peu isolé dans son action. « Une cadre a essayé de nous intimider en affirmant que nous ne pensions pas aux malades », dénonce une aide-soignante. Plusieurs grévistes ont aussi regretté l’absence des médecins à leur côté.
Atika Alami, directrice générale du CHP de l’Europe, concède qu’il y aura des changements d’organisation au sein de l’hôpital, mais « pas de suppressions de postes » assure-t-elle. « Une secrétaire arrivera la semaine prochaine », pour décharger le personnel soignant de certaines tâches, ajoute la responsable. Le mouvement social ne semble pas fini pour autant. « Il nous donne des miettes, critique Adeline Patin, suite à un entretien avec la directrice. La grève sera reconduite lundi. »

Aucun commentaire: