Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

dimanche 28 janvier 2018

Aucun médecin senior de permanence dans une unité psy, les internes de Marseille décident la grève !

Sophie Martos
| 25.01.2018
Le Syndicat autonome des internes des hôpitaux de Marseille (SAIHM) a déposé auprès de l'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) un préavis de grève ce jeudi 25 janvier et le lundi 29 janvier pour protester contre la violation des règles applicables aux stages des internes. Ce mouvement solidaire inédit est une réponse à l'obligation faite aux internes d'assurer, sans la présence d'un médecin sénior, la permanence des soins au sein de la nouvelle Unité hospitalière spécialement Aménagée (UHSA).
Les internes de psychiatrie refusent d'assurer des gardes (nuits, week-ends et jours fériés) en l'absence de psychiatre ou de tout autre médecin senior à leurs côtés au sein de cette unité qui accueille des patients pris en charge par l'administration pénitentiaire et nécessitant des soins psychiatriques. « Un médecin senior est uniquement joignable via une ligne téléphonique d'astreinte, s'indigne Justin Breysse, président du SAIHM. C'est une rupture d'égalité des soins ». Et d'ajouter : « la formation pour ce type de prise en charge n'a jamais été réalisée auprès des internes ».
Rassemblement le 29 janvier
Autre fait marquant : 34 internes en psychiatrie ont déposé un recours collectif au tribunal administratif contre les hôpitaux de Marseille dans le cadre d'une procédure de référé « afin que le juge statue rapidement » sur ce dossier. Le 29 janvier correspond en effet à l'ouverture de cette nouvelle unité dédiée à la psychiatrie. La date de grève n'est donc pas choisie au hasard. 
Selon le Syndicat des internes, la direction de l'AP-HM et la commission de la permanence des soins auraient invoqué la contrainte financière comme frein à l'embauche d'un médecin senior. « L'emploi d'un médecin en formation à la place d'un médecin formé a été justifié par des contraintes budgétaires, peut-on lire dans le préavis. La santé des patients et la formation des médecins doivent être prioritaires ».
Les jeunes ont prévu de se mobiliser le 29 janvier et de manifester au sein de l'hôpital Sainte-Marguerite. Les 1 665 internes de la subdivision d'Aix Marseille – répartis dans les 15 structures de l'AP-HM – sont appelés à suivre le mouvement en solidarité pour leurs confrères. 

Aucun commentaire: