Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 8 mai 2017

Débrayage pour une équivalence : Les infirmiers exigent une meilleure considération de leurs diplômes L’Etat se veut compréhensif, mais pas plus…

MAROC

Débrayage pour une équivalence :  Les infirmiers exigent une meilleure considération de leurs diplômes L’Etat se veut compréhensif, mais pas plus…

Les assurances données dernièrement par El Houssaine Louardi aux infirmiers semblent être tombées dans l’oreille d’un sourd. Une grève de 48 heures sera observée par ces derniers, ces jeudi et  vendredi, dans l’ensemble des hôpitaux  et CHU du Royaume en signe de protestation contre l’immobilisme et l’indifférence du ministère de la Santé. 


En fait, Louardi s’est engagé, lors d’une conférence de presse organisée le 3 mai courant, à défendre les revendications des infirmiers en tant que syndicaliste et il a affirmé qu’il a déjà saisi le chef du gouvernement pour discuter avec lui des problèmes liés aux  ressources humaines et notamment de ceux relatifs à l’équivalence des diplômes d’infirmier.  Pour le ministre, cette catégorie de fonctionnaires  souffre d’une injustice patente en matière d’accès à la Fonction publique puisque les infirmiers titulaires de la licence  ou du master ne sont pas classés aux échelles 10 et 11 comme c’est le cas pour les autres fonctionnaires. 


Des propos que ne partagent pas les membres du Conseil national du Mouvement des infirmières et infirmiers pour l’équivalence. « Les déclarations du ministre sont à juger à l'aune des faits. En effet, il  a gardé le silence sur ce dossier durant tout son précédent mandat en tant que ministre et il n’a rien fait dans le sens escompté», nous a déclaré Abdelmalek Ould-Chikh, membre dudit mouvement. Et de poursuivre : « Nous avons organisé des dizaines de marches nationales et nous avons observé des centaines de sit-in et personne ne s’est intéressé à notre cause. A vrai dire, il n’y a pas eu de véritable volonté de la part du gouvernement sortant de se pencher sérieusement sur ce dossier et tant qu’il n’y aura pas d’actes concrets, nous poursuivrons notre mouvement de protestation». 

Lire la suite ...

Aucun commentaire: