Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 15 juillet 2016

Le modèle des athlètes centenaires décrypté par l'INSERM

Betty Mamane
| 11.07.2016
Bon pied bon œil. À la veille des « JO », les champions du 4e âge intéressent la recherche. Et tout particulièrement ceux qui ont dépassé le siècle. Une étude INSERM, menée par des chercheurs de l’unité 1093 « Cognition, action et plasticité sensorimotrice » à l’université de Bourgogne, a analysé les records d'athlètes centenaires dans différentes disciplines en comparaison avec les records mondiaux, toutes catégories d’âge confondues. Des résultats publiés dans la revue « Age and Ageing ».
À partir de données de sites d’associations et fédérations sportives, le Pr Romuald Lepers, qui a dirigé ces travaux, et ses collègues, ont identifié 60 performances réalisées par 19 centenaires, dont 4 femmes, dans 3 disciplines : athlétisme, natation et cyclisme.

Des records en baisse de 78 % en moyenne à 100 ans
De manière générale, et même si ce sont de véritables prouesses, leurs résultats sont évidemment très loin des records mondiaux : - 78 % en moyenne chez ces centenaires par rapport au record du monde. Le record du cycliste Robert Marchand, 102 ans, avec près de 27 kilomètres parcourus en une heure, apparaît comme le plus impressionnant. Il enregistre une réduction de ses performances de seulement 50,6 % en comparaison avec le record du monde de l’heure de cette discipline, obtenu par Bradley Wiggins en 2015 avec plus de 54 kilomètres. À titre de comparaison, Robert Marchand se déplace à vélo deux fois moins vite que le recordman de sa discipline, là où les autres athlètes centenaires courent ou nagent en moyenne quatre fois moins vite.
Dès 40 ans, une baisse des performances de 7 à 14 % tous les 10 ans
De précédentes études ont effectivement démontré que, dès 40 ans, et selon la discipline sportive, les performances déclinent régulièrement de 7 à 14 % tous les 10 ans. Au-delà des caractéristiques physiologiques remarquables de Robert Marchand pour son âge, les chercheurs ont aussi mis en évidence un déclin des performances avec l’âge moins important pour le cyclisme en comparaison de l’athlétisme ou de la natation.
Reste que l'ensemble de ces performances rapportées à ces âges correspondent à de véritables exploits. « Imaginez-vous réaliser ces performances à plus de 100 ans ? » insiste Romuald Lepers, principal auteur de cette publication. À savoir, deux de ces sportifs d'âge canonique dépassaient les 105 ans. Un échantillon pour le moins représentatif d'une population qui ne cesse de croître. Les centenaires étaient plus de 441 000 dans le monde en 2013, selon les Nations unies, ils devraient être quelque 3,4 millions en 2050… dans une condition physique enviable.
Des modèles du « bien vieillir »
Pour le Pr Romuald, « ces modèles du "bien vieillir" », de plus en plus nombreux, offrent de nouvelles perspectives pour mieux comprendre comment le corps humain peut lutter contre les effets délétères du vieillissement. « Ils montrent aussi qu'il n'est jamais trop tard pour entreprendre une activité physique, souligne le chercheur. Beaucoup de ces athlètes centenaires ont commencé au moment de la retraite et ont pris alors goût à la compétition sportive. »
En tout état de cause, ces premiers résultats posent d'autres questionnements. La suite de ces recherches devrait se pencher plus précisément sur le parcours en termes d'activité physique et de nutrition de ces vénérables champions.

Aucun commentaire: