Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 1 avril 2016

Alcool pendant la grossesse : le retard français

 30-03-2016

Sous-estimés par les Français, les dangers de l'alcool sur le fœtus sont pourtant bien réels. L'Académie nationale de médecine déplore le manque d’action des autorités dans la lutte contre ce fléau.


En Irlande, c'est un problème majeur de santé publique : 8 femmes sur 10continuent de consommer de l'alcool jusqu’à l’accouchementEn France, même si les femmes enceintes sont - fort heureusement - moins nombreuses à adopter ce comportement pendant leur grossesse, elles sont 23 % à déclarer avoirbu au moins un verre en une occasion et 3,7 % des femmes déclarent avoir consommé plus de trois verres de boisson alcoolisée en une même occasion pendant la grossesse, d'après une enquête nationale. Or la recommandation officielle des autorités de santé est d'arrêter complètement la consommation d'alcool dès le début de la grossesse et ce pendant toute sa durée. Une recommandation que beaucoup de Français ignorent (voir encadré ci-dessous). À qui la faute ? Pour l'Académie nationale de médecine, les autorités manquent d'action dans ce secteur. "La France s’en tient aux sommes dérisoires consacrées aux programmes de recherche en alcoologie là où les États-Unis consentent un financement par habitant 27 fois plus élevé"indique-t-elle dans un rapport.


Aucun commentaire: