Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 1 juin 2015

Une Mâconnaise raconte son « pétage de plomb »

Le Bien Public Actualité 01/06/2015 | laure-hélène mazuir 

Une Mâconnaise qui vient de passer onze jours en unité psychiatrique raconte son « pétage de plomb » et son expérience en isolement.


Un parcours de vie cabossé, un couple qui bat de l’aile, des engueulades qui se répètent dans le cocon familial… et un jour tout bascule. On perd les pédales, on part dans des délires et les collègues de boulot s’inquiètent.
C’est en gros, ce qui est arrivé dernièrement à Émilie*. Cette Mâconnaise de 40 ans vient de passer onze jours dans une Unité psychiatrique, dont deux jours attachée.

Plus de 16 ans de dépression


« Je me souviens très bien du jour où j’ai pété les plombs. C’était le 24 avril. Je me baladais dans Mâcon, et j’avais l’impression qu’on parlait à travers moi. Je n’entendais pas de voix, c’était plutôt un ressenti. J’étais en plein délire. »
Une fois arrivée sur son lieu de travail, ses collègues préviennent son mari, mais ce dernier ne se déplace pas. Ce n’est que le soir à la maison qu’il réalise avec ses enfants, l’état de sa compagne.
« Il a prévenu les pompiers qui m’ont d’abord emmené aux urgences et là, il a signé une décharge pour me faire admettre en psychiatrie. ».
Derrière un caractère fort et bien trempé, Émilie qui a du mal à garder sa langue dans sa poche, est une femme d’une grande fragilité.

Aucun commentaire: