Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 6 juin 2015

Comment fonctionne le cerveau des personnes “super-multitâches”

Le Monde Blogs 

1034031447_81f8701808_o
Mike Licht/CC BY 2.0.

"Naturellement, les humains sont mauvais en multitâches", note le blog Science of Us du New York Time Magazine. On nous le répète depuis longtemps. Et même si c’est compliqué, poussés par les avancées technologiques, nous sommes de plus en plus nombreux à discuter tout en vérifiant un horaire ou tapant un SMS. Cela coûte à notre pauvre petit cerveau qui peine à se concentrer sur plus d’une chose à la fois.
Et pourtant… Parmi les êtres humains, il y aurait deux catégories, les gens normaux, et les autres, appelés "super-multitâches", qui semblent réussir sans effort à accomplir plusieurs choses en même temps. L’existence de ces êtres à part a été documentée il y a cinq ans à l'occasion d'une étude menée par des chercheurs de l’université d’Utah.
Pour les tester, ils avaient imaginé un test compliqué consistant à conduire tout en parlant au téléphone. Il s’agissait de parvenir à maintenir une direction sur un simulateur de conduite, tout en mémorisant des mots et en résolvant des problèmes de maths. La grande majorité avait des résultats beaucoup moins bons, en conduite et en tests mentaux, quand on leur demandait d’effectuer les deux en même temps. Mais étonnamment, cinq personnes (soit 2,5 % de l’échantillon) étaient aussi habiles dans les deux cas. Leurs prouesses remettaient en cause la règle voulant qu’on ne puisse être multitâches sans faire baisser nos performances.

La découverte a alors aiguisé l’intérêt. Imaginez les possibilités pour augmenter notre efficacité si on perçait le secret pour devenir multitâche ? Dans une nouvelle étude, publiée dans le Psychonomic Bulletin and Review, des chercheurs ont vérifié ce qu’il se passait quand ces pros du multitâche faisaient... du multitâche.

Aucun commentaire: