Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 8 mars 2019

Dysmorphophobie : TCC ou psychothérapie de soutien ?

Univadis

    Par Agnès Lara     20 févr. 2019 
    À retenir
    Cette étude contrôlée randomisée réalisée au sein de deux centres hospitaliers américains montre qu’une thérapie cognitive et comportementale (TCC) ou une psychothérapie de soutien améliorent la sévérité des symptômes de dysmorphophobie. Même si les résultats étaient sites dépendants, la TCC semble globalement plus efficace pour réduire les symptômes et améliorer la qualité de vie, alors que les résultats sont moins constants avec la psychothérapie de soutien car probablement plus dépendants du savoir-faire et de l’expérience du thérapeute. Ces résultats demandent toutefois à être reproduits sur de plus larges échantillons de population.

Aucun commentaire: