Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 3 décembre 2016

Hôpital : les directeurs en grève portent le chapeau au pied du ministère

Anne Bayle-Iniguez   30.11.2016

Dir hopitaux

Les directeurs d'hôpitaux, directeurs des soins et directeurs des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux (D3S) manifestent ce mercredi à 14 h 30 sous les fenêtres de Marisol Touraine (Place Laroque, Paris 7e) pour réclamer l'unicité statutaire et l'alignement des carrières entre les différents corps, répondant à l'appel du SYNCASS-CFDT, de CH-FO et de l’UFMICT-CGT.
Sans être opposés sur le principe à la réforme des groupements hospitaliers de territoire (GHT), les directeurs s'agacent de devoir mettre en œuvre « dans des conditions peu favorables qui affectent le management et dégradent [leurs] conditions de travail » des « restructurations mal conçues et pour lesquelles [ils] porteront le chapeau ». Pour manifester leur mécontentement face au ministère qui oppose à leurs revendications « un déni qui devient méprisant », les directeurs ont l'intention de protester… chapeautés.

Confusion des métiers
Lancé au début du mois, l'appel à la grève a été confirmé mardi par les trois organisations au regard de l’écart « entre les attentes des collègues et les propositions de l’administration » lors des réunions tenues avec la direction générale de l'offre de soins (ministère) et le Centre national de gestion (CNG), qui gère les carrières hospitalières.
« [L'administration] formule des pistes qui se veulent la simple conséquence de la mise en place des GHT, déplorent les syndicats dans un communiqué commun. Sans mésestimer leur intérêt, nous sommes cependant très loin du compte. »
L'association des directeurs d'hôpital (ADH) ne s'associe pas au mouvement. Le syndicat « refuse la confusion des métiers et la négation des expertises qu'apporterait la fusion de tous en une sorte de corps "d'administrateurs sanitaires et sociaux" ». L'ADH soumettra ce vendredi un projet d'enquête nationale sur l'évolution des corps à son conseil d'administration.

Aucun commentaire: