Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 29 novembre 2016

Les étudiants infirmiers obtiennent une hausse de 25% de leurs indemnités de stage

Ce 24 novembre, la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (Fnesi) a organisé son congrès national à Limoges (Haute-Vienne). Un temps fort attendu par les étudiants, deux semaines après un mouvement de grève particulièrement suivi. Le 8 novembre dernier, 5 000 d'entre eux ont pris part en effet au mouvement de grève nationale. La présidente de la Fnesi, Lisa Cann, a alors été reçue par la ministre des Affaires sociales et de la Santé afin "d'envisager ensemble les solutions au malaise des étudiants en soins infirmiers". Ce 24 novembre, la fédération annonce avoir obtenu gain de cause : devant plus de 200 étudiants, elle a reçu la directrice générale de l'offre de soins (DGOS), Anne-Marie Amantéras-de Saxcé. L'occasion pour la DGOS d'annoncer du changement pour les étudiants infirmiers, changement relayé le même jour par la Fnesi. "Ces annonces viennent concrétiser des revendications que les étudiants portent depuis plus de dix ans et sur lesquelles il était jusqu'alors difficile d'envisager des avancées", souligne-t-elle.

Quelles sont les mesures annoncées ? Des mesures financières d'abord : les bourses des étudiants infirmiers devraient être alignées sur celles des centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (Crous). Une augmentation de 25% des indemnités de stages a aussi été annoncée. Elles devraient passer de 23 euros (€) à 28 € par semaine en première année, de 30 € à 38 € en deuxième année et enfin de 40 € à 50 € en troisième année, détaille la Fnesi. Le changement devrait aussi se concrétiser dans l'organisation même des instituts de formation. Un modèle "plus démocratique" est attendu. Il passera par une réforme de la gouvernance interne des instituts. Des travaux seront lancés début 2017 en vue de la révision de l'arrêté du 21 avril 2007 et de celui du 31 juillet 2009 relatifs aux études infirmières. Mise en place de régimes spéciaux d'études pour les salariés chargés de famille ou encore suppression de la franchise d'absence ne sont pas écartées. La DGOS a également annoncé que les étudiants seront associés à la concertation sur les textes relatifs aux infirmiers de pratiques avancées. Enfin, une uniformisation des périodes de dates de délivrances des diplômes entre les différents instituts devrait se mettre en place. "Les étudiants en soins infirmiers se félicitent de ces grandes avancées [...] et resteront vigilants quant à leurs modalités d'application et leur effectivité", avertit la Fnesi. Ils resteront par ailleurs attentifs aux propositions concernant leur futur exercice professionnel.
Clémence Nayrac
Tous droits réservés 2001/2016 — HOSPIMEDIA

Aucun commentaire: