Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 16 septembre 2016

Santé mentale et adolescence: Le Huffington Post Québec lance une nouvelle série de blogues intitulée Tête à têtes

 |  Par  11/09/2016   




Certains chiffres parlent d’eux-mêmes. Un adolescent canadien sur cinq (22 %) a songé sérieusement au suicide au cours des 12 derniers mois, a révélé une étude de l’organisme « Jeunesse, J’écoute » rendue publique jeudi dernier. Presque la moitié de ces jeunes ayant réellement pensé à s’enlever la vie ont déclaré qu’ils avaient élaboré un plan. Autrement dit, ils avaient réfléchi concrètement à la façon de mettre fin à leurs jours en envisageant le lieu ainsi que le moment pour passer à l’acte. 47% d’entre eux ont aussi avoué n’avoir parlé à quiconque de leurs idées noires.


L’enquête, menée auprès de 1319 jeunes canadiens âgés de 13 à 18 ans, montre également que ces adolescents suicidaires sont deux fois plus susceptibles d'être des filles que des garçons. Les raisons qui les ont poussés à songer au suicide sont certes multiples, mais 75% des jeunes sondés ont déclaré avoir des problèmes d’image de soi ou d’image corporelle. 27% ont été victimes de violence à la maison ou à l’école. Enfin, près d’un quart d’entre eux avaient des problèmes de dépendance à l’alcool ou à la drogue.

Autre chiffre significatif révélé par l’étude de « Jeunesse, J’écoute » : 55% de ces adolescents ont cherché des informations sur le suicide sur Internet et/ou les réseaux sociaux.









Aucun commentaire: