Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 12 septembre 2016

Ce psychiatre a aidé les victimes du 11-Septembre

PROPOS RECUEILLIS PAR MICHEL ORIOT

Ted Kenny est psychiatre à Manhattan. Ce Franco-Américain est marié à une Française originaire de Lusanger, en Loire-Atlantique. Aujourd’hui âgé de 55 ans, Ted a assuré un suivi psychologique bénévole à New York, durant plusieurs semaines après les attentats du 11-Septembre, pour aider des parents de victimes, des policiers et des sauveteurs. Il témoigne.
« C’est très personnel : même maintenant, quinze ans après, lorsque quelqu’un évoque les tours jumelles, je dois toujours réprimer une envie de pleurer.
Le 11 septembre, je me rappelle très précisément ceci : j’étais dans le cabinet d’un collègue plus âgé que moi, le Dr David A. Kahn. Je discutais d’un cas clinique avec ce chef de service du département de psychiatrie de l’hôpital de Columbia. Il a reçu un coup de fil. Il a juré : « Jésus Christ ! » Il a écouté et il m’a expliqué. Nous avons terminé notre conversation tout de suite.
Je suis monté dans un autre département où il y avait une télé et je suis arrivé juste au moment où une des deux tours s’écroulait. Une collègue psychologue s’est effondrée en sanglots en voyant ça. C’est cette image de tour qui s’écroule qui est entrée dans notre esprit collectif à New York : ça doit toucher à quelque chose d’assez primaire, de perdre quelqu’un ou quelque chose de matériel, la mort des autres, la sienne…
« Un tourbillon dans ma tête »
Tout de suite, comme beaucoup de personnes, j’ai téléphoné à ma famille. Ma femme ne m’a pas cru tout de suite, je lui ai dit qu’il fallait qu’elle regarde par la fenêtre vers le sud, qu’elle verrait la fumée. Après ça, ça va paraître bizarre, je me suis dit : la chose à faire, c’est de continuer mon travail.

Aucun commentaire: