Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 21 février 2017

Le Dr Nathalie Prieto assure la fonction d'adjointe au psychiatre référent national

Dr Nathalie Prieto
Le Dr Nathalie Prieto assure depuis quelques semaines la fonction d'adjointe au psychiatre référent national, a indiqué ce 20 février la Direction générale de la santé (DGS) à Hospimedia. Cette nomination, qui a notamment fait l'objet d'un arrêté paru au Bulletin officiel "santé-protection sociale-solidarités" du 15 février, vient conforter la fonction de psychiatre référent national, actuellement assurée par le Pr Didier Cremniter (lire notre article). Ceci dans le cadre plus général du renforcement actuel de la structuration du dispositif national et régional de l’urgence médico-psychologique, à travers plusieurs textes règlementaires récents (lire notre article).

Responsable régionale de la cellule d'urgence médico-psychologique (Cump) en Rhône-Alpes depuis 1998, Nathalie Prieto, qui possède une double spécialité de psychiatre et médecin légiste, est praticien hospitalier à l'Hôpital Édouard-Herriot (Hospices civils de Lyon (HCL), Rhône). Ancien chef de clinique (1993-1997) au service d’urgences du CHU Lyon-Sud et à la faculté de médecine Grange-Blanche, Nathalie Prieto est également chercheur au groupe français d’épidémiologie psychiatrique (GFEP) depuis 1997. 

À peine plus d'un an après sa création, par Nathalie Prieto, la Cump de Rhône-Alpes a été sollicitée lors de l’incendie du tunnel du Mont-Blanc. Cette "intervention majeure, qui m’a confrontée directement sur le terrain à la souffrance psychique des familles et également des professionnels engagés, a constitué pour moi le début d’un engagement majeur dans ce champ d’action", explique Nathalie Prieto, qui a acquis une spécificité reconnue "dans la catastrophe mais également dans toute situation de crise générée par un événement potentiellement traumatique". Ainsi, de manière non exhaustive, elle a directement participé aux interventions lors d’événements en France et à l'international, tels que la guerre du Kosovo, l’explosion AZF à Toulouse, le crash du Concorde, les rapatriements de Français de Côte d’Ivoire à Abidjan… Dans cette logique, elle a mis en place au Samu de l’Hôpital Edouard-Herriot, une consultation spécifique de psycho-traumatologie et poursuivi son activité de formation des professionnels pouvant être également confrontés à la gestion d’événements potentiellement traumatiques (urgentistes, membre de la sécurité civile, médecins du travail, médecins traitants…). Par ailleurs, elle est expert judiciaire près la Cour d’appel de Lyon et membre de l’observatoire de la violence au sein des HCL.
Caroline Cordier
Tous droits réservés 2001/2017 — HOSPIMEDIA

Aucun commentaire: