Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 15 novembre 2016

L'ÉCRITURE AUTOBIOGRAPHIQUE DU "FOU"

Le site "Comme des fous - Petits comprimés de folie" publie un excellent texte d'Agathe Martin sur l'aveu par "l’écriture de soi ou la tentative de résolution d’une injonction paradoxale de l’institution psychiatrique"

« Il apparaît que l’aveu autobiographique du fou, constitue une forme de «super-aveu» spontané et exhaustif qui requalifie le fou en «fou-pas-si-fou» pour l’institution et la société et qui peut constituer un sésame pour l’insertion sociale. Dans mon cas spécifique de sujet «fou», peut-on parler d’une forme d’aveu? » Agathe Martin

L’écriture autobiographique est une pratique très répandue chez les personnes atteintes de pathologie psychiatrique. Que ce soit à travers des ateliers d’écriture réalisés au sein des structures médico-sociales ou par un exercice libre du récit de soi par l’autobiographie, de nombreux malades psychiques se prêtent à cet exercice littéraire sur soi.

Aujourd’hui, ce phénomène de l’écriture de soi des personnes connaissant ou ayant connu une schizophrénie, un trouble bipolaire, des états limites, ou d’autres pathologies psychiatriques graves, prend une autre ampleur avec la publication de leurs récits autobiographiques. Ainsi, une dizaine d’autobiographie de ce type paraissent chaque année en France et ce, depuis une dizaine d’année. Ces écrits autrefois confinés au seul domaine de l’intimité de leur auteur deviennent des livres édités. Accompagnent ce mouvement, des révélations de la part de personnalités se déclarant malades psychiques.


Aucun commentaire: