Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 18 novembre 2016

Effraction de la pudeur Quand la violence politique fait ravage


Claire CHRISTIEN-PROUET
Effraction de la pudeur 
À rebours des prises de position de certains qui en font une valeur purement sociale et morale éminemment variable, simple fruit d’un apprentissage, d’une soumission, d’une intériorisation, d’une norme changeant selon l’histoire et la géographie, les auteurs considèrent la pudeur comme une constante présente dès le plus jeune âge. Les effets des atteintes de la pudeur, qu’elles soient le fait des armes, des tortures, voire du harcèlement mis en actes par des pouvoirs bureaucratiques, en sont d’autant plus graves.


Aucun commentaire: