Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 13 mai 2016

« Santé Landes » expérimente la prise en charge à domicile de 350 patients chroniques

Sophie Martos
Dans le département des Landes (225 000 habitants), l'ARS Aquitaine Limousin Poitou-Charentes a lancé à l'automne 2015 un projet expérimental de coordination de la prise en charge à domicile et du suivi de patients atteints d'une pathologie chronique, dans le cadre du programme national « Territoire de soins numérique ». 
| 12.05.2016

Baptisée « Santé Landes », cette plateforme d'accompagnement repose sur une cellule territoriale d'appui installée à Mont-de-Marsan et sur l'usage d'outils numériques visant à fluidifier le parcours de soins. Le dispositif a été « conçu dans l'esprit de la nouvelle loi de santé et préfigure les futures plateformes territoriales d'appui aux professionnels de santé », explique l'ARS.

Gagner du temps dans l'exercice
Une équipe pluridisciplinaire (médecins, infirmières, assistantes sociales, conseillères en économie sociale et familiale), joignable au numéro unique 05 33 130 130 oriente professionnels et patients. Plus de 350 patients bénéficient à ce jour du dispositif expérimental. Les demandes de coordination ont été effectuées principalement par les médecins traitants (44 %), les hôpitaux et cliniques (13 %) et le patient lui-même (10 %).
La cellule pluriprofessionnelle gère la prise de rendez-vous, contacte régulièrement les patients et organise les séjours en établissement hospitalier ou médico-social. L'objectif est que l'ensemble des professionnels gagnent du temps dans leur activité et se recentrent sur leur pratique médicale.
Historique des rendez-vous
Pour faciliter le partage de données, l'ARS a mis sur pied le site sante-landes.fr (accessible sur tablette et smartphone). Une partie « Navigateur pro » est accessible aux professionnels de santé ; un autre espace « Compagnon Santé » est destiné aux patients.
Cet outil numérique téléchargeable permet au médecin traitant d'accéder à l'historique des rendez-vous médicaux, aux hospitalisations programmées ou en urgence, à une aide pour la mise en place d'un plan personnalisé de santé ou encore au dossier médical du patient. De son côté, le malade a accès à l'agenda en ligne ainsi qu'à plusieurs documents. Le contenu définitif de la plate-forme est encore en « cours d'élaboration », prévient l'ARS.
L'équipe peut également faire appel au centre local d’information et de coordination gérontologique (CLIC) et à la maison pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer (MAIA) pour réaliser des visites à domicile.

Aucun commentaire: