Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 13 mai 2016

Blockchain : comprendre ce que pourrait changer cette révolution numérique

13.05.2016

Faire des transactions sans banque, sans notaire, mais en toute confiance : c'est ce que promet la technologie Blockchain. Ses applications pourraient être si vastes que certains observateurs parlent d'une deuxième révolution numérique. Dossier de Catherine Petillon.
Quand vous avez 10 euros sur votre compte, et que vous les donnez à quelqu'un, la banque lui certifie que vous les possédez bien. Mais au passage, elle prend aussi des frais ou du temps. Faire des transactions sans passer par un intermédiaire, mais néanmoins en toute confiance, c'est la promesse d'une nouvelle technologie : la blockchain (traduire “chaînes de blocs”).
Depuis quelques mois, elle occupe les milieux économiques, politiques et les  médias. Pas une semaine sans qu'il ne soit question d'une nouvelle expérimentation, d'une levée de fonds, de l'apparition d'une start-up, ou de  rencontres de décideurs politiques et économiques sur le sujet. Fin mars, Emmanuel Macron, le ministre de l'économie, a même annoncé  une ordonnance permettant une expérimentation financière de la blockchain
Tout le monde regarde, peu de gens comprennent vraiment, et personne ne sait encore quel est l’avenir de cette nouvelle manière d’authentifier et de sécuriser les transactions. Pourtant, beaucoup d’observateurs n’hésitent pas à parler d'une "deuxième révolution numérique", comparable à ce qu’a représenté l’arrivée d’Internet.
« Ce n’est pas juste une nouvelle technologie de plus, mais quelque chose qui va changer le paradigme de pensée, notamment par la suppression des intermédiaires alors que notre organisation sociale repose sur eux. La blockchain sert bien sûr à faire des transaction plus vite et à moindre coût, mais cela permet surtout de nouveaux usages et un changement dans les manières de penser », explique Alexandre Stachtchenko. Encore étudiant à l’Ecole supérieure de commerce de Paris, il est à l'origine, avec quelques copains, deBlockchain France.

Les grands principes

Etablir la confiance entre deux parties, sans passer par un intermédiaire: c’est la promesse de la blockchain. Ce qu’on appelle une blockchain, c’est un registre qui, au lieu d’être stocké chez un intermédiaire central, est distribué sur plein d'ordinateurs au travers d'un réseau de pair à pair ( peer-to-peer) - cela signifie permettre un accès ouvert à des données que l’on héberge sur son serveur. Il utilise des techniques cryptographiques

Aucun commentaire: