Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 15 juin 2015

En Argentine, des exemples de harcèlement de rue répertoriés sur une carte interactive

Le Monde Blogs 
Il n’existe pas de statistiques d’Etat en Argentine, bien que la loi l’exige, mais si l’on en croit les ONG, une femme meurt sous les coups toutes les 31 heures en Argentine. Tuées parce qu’elles sont tombées enceintes, poignardées par jalousie, assassinées après un divorce, selon La Casa del encuentro ("La Maison de la rencontre"), l’ONG porte-drapeau de la mobilisation, elles étaient 277 en 2014. Entre 2010 et 2012, 53 femmes sont mortes brûlées vives.
Capture d'écran du site internet hablamebien.com.
Capture d'écran du site Internet hablamebien.com.

C'est dans ce contexte que six étudiantes de Buenos Aires ont créé une carte interactive pour dénoncer et localiser le harcèlement de rue et les commentaires machistes sur la voie publique. Lancé le 5 juin, le site Internethablamebien.com ("parle-moi bien") a reçu plus de 150 dénonciations en six jours, rapporte le quotidien Clarin. La majorité ont lieu dans le nord de la capitale – à Palermo, Belgrano et Retira.

Aucun commentaire: