Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mercredi 2 janvier 2019

Radio Pinpon tend le micro aux patients de psychiatrie

Publié le 

Éric Lotterie, l’infirmier psychiatrique, initiateur de Radio Pinpon, souhaite surtout mettre en avant des patients qui n’ont pas pour habitude de prendre la parole. 
© (Photo NR, Éric Pollet)

La rédaction niortaise revient sur les sujets qu’elle a aimé traiter en 2018. Aujourd’hui, la web-radio dans les services psychiatriques de l’hôpital.
Le 25 septembre dernier, Radio Pinpon a fait ses premiers pas sur le web. Depuis les locaux de l’espace Jean-Burget au cœur de l’hôpital psychiatrique, ceux qui souvent ne s’y hasardent pas, ont osé prendre la parole.

Là dans l’écrin couvert de pochettes et d’affiches du studio d’enregistrement, Éric Lotterie, infirmier psychiatrie a donné vie à un projet qu’il a porté à bout de bras depuis trois ans. L’idée de départ, tendre le micro « à ceux souffrent d’une rupture communication. » Et un bel objectif : « Démystifier la maladie, avoir un autre regard », commentait celui qui au quotidien sert des menthes à l’eau aux malades hospitalisés en psychiatrie, à leurs familles aussi dans ce lieu incroyablement chaleureux que tout le monde appelle « La p’tite cafet’ »
Le principe voulu par Éric Lotterie, c’est de laisser le champ libre à l’imagination, en donnant de l’écho à la bienveillance mais aussi à l’autodérision. « Notre grande équipe est fertile et créative, suivez les histoires de Little bike Pierrot, les blagounettes de Luc et les petits meurtres radiophoniques de Patricia. Cultivez-vous avec Totof le mélomane qui a la tête dans les étoiles et son émission de musique classique Pinponoclasiko. Aérez-vous l’esprit avec les respirations qui parfument notre radio et partagez les humeurs (changeantes) de Maeva… » Sur le site de Radio Pinpon, la tonalité est annoncée.
Vivre la maladie comme une différence positive
Et il se suffit de caler les écouteurs sur les oreilles pour se laisser emporter dans l’univers de la web-radio de la psy de l’hosto. Avec une annonce en guise de slogan : « Pas de programme, pas de formatage, surtout pas de grille… Il y en a trop partout ! »

Radio Pinpon a fait le buzz lors de sa création. Des reportages sur de nombreux médias, une émission sur France Inter, sa naissance a égayé les chroniques en ce début d’automne. 

Tous les superlatifs ont accompagné la démarche et mis en avant la démarche thérapeutique. Car aux yeux d’Éric Lotterie et de ses responsables l’objectif est double : « Faire évoluer l’image des maladies psychiques auprès du grand public – préjugés, peurs, manque de communication… – et améliorer la perception que les malades psychiques ont d’eux-mêmes, en leur permettant de ne pas vivre leur maladie comme une honte, mais comme une différence positive. »

Trois mois plus tard, Éric Lotterie rêvait que ses auditeurs aient « un petit vélo dans la tête », peut en être assuré. Ceux qui ont pris la peine de se brancher sur Radio Pinpon, ne sont pas prêts de décrocher.

Aucun commentaire: