Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mercredi 2 janvier 2019

LA DISTRIBUTION DES DIFFÉRENTS TROUBLES MENTAUX DANS L’ACTIVITÉ DES SERVICES DE PSYCHIATRIE


La schizophrénie à l’origine de 30% des journées d’hospitalisation et de 20% des actes ambulatoires
  • Journées d’hospitalisation
En 2016, 38 704 personnes domiciliées ou prises en charge dans les Hauts-de-France connaissent au moins une hospitalisation en service de psychiatrie, pour 1 836 095 journées d’hospitalisation, à temps plein ou à temps partiel.
En considérant le diagnostic principal posé, les journées consacrées aux personnes avec un diagnostic de schizophrénie représentent 3 journées sur 10, un trouble de l’humeur 1 journée sur 4 et un trouble névrotique 1 journée sur 11. Ces 3 troubles représentent plus de 6 journées enregistrées sur 10.
Figure 1. Répartition des journées d’hospitalisation en service de psychiatrie selon le diagnostic principal du patient lors de son séjour. Hauts-de-France. 2017. N=1 836 094.
Journees d'hospitalisation
Source : Atih, RimP. 2017. Traitement : F2RSM Psy.
  • Actes ambulatoires
Durant la même année, 232 145 personnes distinctes bénéficient d’au moins un acte ambulatoire en psychiatrie (entretien, visite …). Alors que la schizophrénie est à l’origine d’un acte sur 4, ce sont les troubles névrotiques qui occupent le 2e rang, avec 17% de l’activité et non les troubles de l’humeur (ceux-ci constituent 15% des actes). À noter la part élevée d’actes sans diagnostic psychiatrique ou sans information pour cette variable (les actes sont souvent réalisés par des professionnels comme les infirmiers ou travailleurs sociaux non habilités à poser un diagnostic).
Figure 2. Répartition des actes en service ambulatoire de psychiatrie selon le diagnostic principal du patient. Hauts-de-France. 2017. N=2 232 135.

Aucun commentaire: