Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mardi 24 mai 2016

La télévision rend-elle chauve ?

A propos d’un cas d’alopécie localisée à la nuque chez un garçon de 12 ans, A. Thiem et coll. évoquent la possibilité d’alopécies liées à la pression et dont le mécanisme déclenchant n’est pas toujours évident à prouver.
Dans cette observation, il s’agissait d’un pré-adolescent qui, passionné de télévision comme beaucoup de ses contemporains, passait de longues heures à la regarder. Sa posture était particulière puisqu’il était vautré sur un fauteuil, les jambes surélevées et la nuque en appui sur un accoudoir.
Il s’en suivait régulièrement des chutes localisées des cheveux correspondant aux zones d’appui au niveau de la région occipitale.

Les alopécies par pression ont été décrites dans les années 1960 et se voient essentiellement chez des patients qui ont séjourné longtemps en réanimation, en décubitus dorsal et en appui prolongé sur la région occipitale, la pression pouvant aboutir à la formation d’escarre. Sans parvenir forcément à de telles lésions, l’appui est à l’origine d’une ischémie localisée qui peut engendrer l’alopécie.
Ainsi, non seulement l’excès de télévision peut nuire au développement intellectuel des enfants, mais l’alopécie peut aussi constituer un autre méfait, certes mineur, du petit écran.
Dr Patrice Plantin
RÉFÉRENCES
Thiem A. et coll. :Television alopecia : a rare cause of pressure alopecia. J Eur Acad Dermatol Venereol, 2016 ;30 : 504-505.

Aucun commentaire: