Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mercredi 25 mai 2016

La cigarette électronique comme outil de sevrage

LE MONDE  | Par Pascale Santi
Rich Pedroncelli / AP
Les résultats publiés mercredi 25 mai dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), à quelques jours du 31 mai, journée mondiale sans tabac, sur la cigarette électronique sont plutôt rassurants. Ils montrent qu’aucun usager régulier exclusif de la e-cigarette en 2013 n’est devenu fumeur un an après, selon les données de la cohorte Constances, qui compte 100 000 membres. Ces résultats portent sur 24 000 sujets de la cohorte. Les volontaires sont moins fumeurs et moins utilisateurs de cigarette électronique.
Ces résultats font apparaître « que la e-cigarette ne semble pas être une voie d’entrée dans le tabagisme », explique le professeur Marcel Goldberg, coauteur de cet article, responsable scientifique de la cohorte Constances. Aucun des vapoteurs exclusifs, non fumeur en 2013, n’est devenu fumeur en 2014. La cigarette est donc associée à la volonté d’arrêter le tabac ou de réduire sa consommation. 15,3 % des fumeurs utilisent la cigarette électronique et 2,8 % des anciens fumeurs.
Pour autant, ces chiffres doivent être confirmés. « Nous n’avons qu’un an de recul, c’est très peu », insiste le professeur Goldberg. Des recherches vont être poursuivies avec la cohorte Constances sur l’usage de la cigarette électronique. En France, son usage quotidien concerne entre 1,2 et 1,5 million de personnes.

Aucun commentaire: