Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 8 avril 2016

L’oubli est difficile pour le cerveau

Nathalie Jollien 6 avril 2016 
Le cerveau est plus actif quand il doit oublier intentionnellement une image que lorsqu’il doit s’en rappeler. L’oubli n’est donc pas forcément un processus passif
Oublier peut être plus difficile que se souvenir. Quand les gens se forcent à oublier une image vue récemment, l’activité cérébrale est plus élevée que quand ils essaient de se rappeler de cette image. C’est ce qu’a démontré une étude présentée le 2 avril au meeting annuel de la société américaine des neurosciences cognitives à New York. Le magazine ScienceNews y consacre un article.
Oublier est souvent un processus passif, dans lequel le souvenir s’échappe du cerveau, raconte Tracy Wang de l’Université du Texas, principale auteur de l’étude. Mais parfois, l’oubli peut être délibéré, pour contrôler des souvenirs non désirés.

Aucun commentaire: