Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

jeudi 7 avril 2016

Les préjugés... Les préjugés ethniques ont la peau dure chez les Américains ... médecins compris !

07.04.2016

Les préjugés



Les Proceedings of National Academy of Science (PNAS) viennent de publier uneétude inhabituelle pour la ligne éditoriale de cette revue américaine hautement scientifique. Son titre : « les biais raciaux dans la prise en charge de la douleur et les fausses croyances sur les différences biologiques entre les Noirs et les Blancs ».

Partant du constat que les Noirs américains sont systématiquement moins bien traités contre la douleur que les Blancs, les auteurs ont cherché à savoir si cette distinction était liée à des fausses croyances sur la physiologie des sujets à la peau noire. Certains Américains (Blancs) pensent par exemple que « la peau noire étant plus épaisse que la peau blanche », elle serait plus insensible.
L’étude en question a été menée en deux parties. La première s’est intéressée aux préjugés des Blancs « tout venants », non issus du monde médical. Elle révèle que ceux qui croient dur comme fer à des différences biologiques chez les Noirs, sont aussi ceux qui les jugent les plus insensibles.
Le deuxième volet de l’étude reposait cette fois sur les résultats de 15 affirmations exposées à 222 étudiants en médecine Blancs. Parmi elles, quatre étaient véridiques, comme celles sur la rareté de la sclérose en plaques chez les personnes à peau noire. Les réponses aux 11 autres fausses affirmations ont révélé deux faits significatifs.
La moitié des internes blancs reconnaissaient penser que la physiologie était différente chez les Noirs. Et convenaient aussi qu’ils leur prescrivaient moins d’antalgiques. Ou du moins de manière insuffisante vis à vis des recommandations. Quant aux médecins qui n’envisageaient pas de différence entre les patients, ils avaient tendance à surestimer l’importance de la douleur des Noirs. Mais sans pour autant les surtraiter. L’adhésion aux fausses croyances était d’autant plus importante que les étudiants étaient débutants.
Une étude qui devrait interroger les pratiques, même si la France interdit de mener des études selon des critères ethniques...

Aucun commentaire: