Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 31 janvier 2020

Des effets multiples de l’activité physique sur l’organisme

Par  et   Publié le 30 janvier 2020





C’est sur le système cardio-vasculaire que les bienfaits de l’activité physique (AP) ont d’abord été démontrés, grâce aux travaux de l’épidémiologiste britannique Jeremy Morris, débutés à la fin des années 1940. Depuis, une myriade d’études ont confirmé ses effets protecteurs, et le rôle délétère de la sédentarité, pour pratiquement tous les organes.

L’activité physique régulière, même d’intensité modérée, est aussi efficace qu’un médicament pour prévenir ou traiter certaines maladies.
maladies.

Cerveau

– 30 % de risque de dépression. Stimulation de la neurogenèse, baisse du stress et de l’anxiété, effet anti-burn-out.

Os

Prévention de l'ostéoporose, réduction du risque de chutes et de fractures chez les sujets âgés. Entretien du cartilage (articulations).

Artères

- 25 % de risque d'AVC. Amélioration de la souplesse des artères, diminution des plaques d’athérome.

Muscles

Améliore le développement et l’entretien musculaire

Côlon*

– 25 % de risque de cancer du côlon, — 40 % de risque de récidive.

Pancréas

– 58 % de risque de diabète de type 2.


Aucun commentaire: