Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 10 novembre 2017

L’intersyndicale de l’établissement de santé mentale se mobilise contre la fuite des psychiatres

Par Audrey Halford | 
L’établissement public de santé mentale (EPSM) Val de Lys Artois à Saint-Venant peine à recruter des médecins. Les internes en psychiatrie lui préférant les établissements de métropole lilloise, la relève n’y est pas et le seuil critique a été franchi. L’intersyndicale appelle à la mobilisation le 16 novembre. Décryptage.

Les quatre syndicats réunis en intersyndicale appellent à la mobilisation le 16 novembre.
Les quatre syndicats réunis en intersyndicale appellent à 
la mobilisation le 16 novembre.

Un constat alarmant

Depuis des années, l’EPSM de Saint-Venant perd ses médecins et depuis quelques mois, le phénomène se précipite. De quoi alarmer les quatre syndicats du seul établissement de santé mentale du Pas-de-Calais, rayonnant sur un bassin de 600 000 habitants. Secteur où on souffre un délai de quatre mois pour une consultation en centre médico-psychologique. «  On est passé sous le seuil critique du nombre de médecins, surtout en psychiatrie adulte hospitalière. La direction dit qu’elle essaie par tous les moyens de recruter, notamment en augmentant le salaire des médecins, en améliorant l’accueil des internes, qui sont l’avenir de la psychiatrie hospitalière dans la région. »


Aucun commentaire: