Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 7 avril 2017

S’arrêter de respirer sans le savoir

Le Monde Blogs , par Marc Gozlan


© Pixabay


Des neurochirurgiens américains ne s’y attendaient pas. Ils ont fait en 2015 une observation déroutante chez un patient souffrant d’une épilepsie réfractaire à tout traitement. Celui-ci doit subir l’ablation chirurgicale du foyer épileptogène à l’origine de ses crises à répétition. Afin d’identifier la zone à retirer et de délimiter précisément ses contours, les chirurgiens procèdent à des stimulations du cerveau du malade lors d’une évaluation pré-chirurgicale.
Il faut dire que leur patient est des plus coopératifs. Il a accepté de porter à la surface du crâne une batterie d’électrodes couvrant notamment diverses régions du cerveau impliquées dans la respiration. Il a également donné son accord pour porter un équipement d’enregistrement en continu de l’activité cérébrale et respiratoire. Celui-ci permet également de localiser les réseaux épileptiques en utilisant une stimulation électrique. Enfin, ce malade véritablement héroïque a accepté de participer à plusieurs séances d’imagerie cérébrale : scanner et IRM.

Aucun commentaire: