Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

lundi 3 avril 2017

Autisme : un quatrième plan, dix propositions et une marche


Fabienne Rigal
| 03.04.2017
Après la Journée mondiale de sensibilisation sur l’autisme du samedi 2 avril, Ségolène Neuville, la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, a indiqué que le 4e plan autisme devrait pouvoir débuter le 1er janvier 2018. « Les priorités pour ce plan seront le soutien aux familles, le renforcement des politiques de diagnostic, la formation des professionnels, et l’inclusion sociale et citoyenne », a-t-elle assuré lors d’une conférence de réflexion sur les pratiques de nos voisins européens en matière d’adaptation de la société aux personnes atteintes de troubles du spectre autistique (TSA), qui a eu lieu ce lundi.

« Ce plan devra se fonder sur les recommandations de la Haute Autorité de santé, celles à paraître fin avril concernant notamment les adultes. Et le monde de la recherche sera impliqué puisque l’INSERM participera à la construction de ce plan, ce qui n’était pas le cas pour les précédents », a indiqué Ségolène Neuville en précisant que le rapport sur le troisième plan autisme sera rendu public courant avril.
Mobilisation de personnalités et de citoyens
Profitant de la campagne présidentielle, l’association SOS autisme France, soutenue par de nombreuses personnalités (d’Axel Kahn à Marc Lavoine, en passant par Isabelle Carré, Valérie Bonneton ou Marie-Claude Pietragalla), présentait aux candidats 10 propositions pour « changer le quotidien » des adultes et enfants autistes.
Familles, patients, médecins, enseignant, chef d’entreprise, chercheur… demandaient entre autres, dans un clip télévisé, le remboursement intégral de la prise en charge, la création d’un label récompensant les entreprises qui embauchent des personnes autistes ainsi que le lancement d’un chantier sur l’emploi et les filières d’apprentissage, la formation de l’ensemble du corps médical à l’accueil et aux soins à porter aux personnes autistes, la signature de la charte éthique SOS Autisme par les médias et les politiques, ou encore la création d’un fonds spécial pour la recherche sur le sujet.
L’association Vaincre l’autisme, qui organisait à Paris la 14e édition de la Marche de l’espérance, a réuni environ 450 personnes pour interpeller, elle aussi, les candidats à la présidentielle sur la situation des enfants et adultes autistes. 

Aucun commentaire: