Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

vendredi 17 mars 2017

"Les gens ne veulent pas savoir ce qui se passe ici"

 

Il y a des espaces qui sont interstitiels et primordiaux à la fois. Des antichambres connues et que l'on refuse de savoir. La chambre mortuaire est l'un de ces lieux, isolée de l'hôpital où l'on meurt plus souvent qu'à la maison. La photographe Sylvie Legoupi poursuit sa démarche débutée dans les couloirs et les chambres des services hospitaliers où l'on donne la vie mais aussi, dans ceux où l'on accompagne jusqu'à la fin les patients.
Toute la subtilité du travail d'un photographe réside dans ce qu'il nous montre et ce qu'il ne nous montre pas. La mort, tabou occidental contemporain indéniable, est alors le sujet par excellence pour mesurer l'intégrité de Sylvie Legoupi, éthique qui imprégnait déjà ses précédents reportages.

Aucun commentaire: