Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 4 février 2017

Henriette Zéphir est venue avec ses «guides» à l’Art brut

ExpositionAccrochée en solo pour la première fois à Lausanne, la Toulousaine (1920-2012) dit avoir dessiné ses énergies diffuses sous l’influence d’une présence.

Henriette Zéphir (1920-2012)dit avoir travaillé sous influence depuis le 3 mai 1961.
Henriette Zéphir (1920-2012)dit avoir travaillé sous influence depuis le 3 mai 1961.Image: Claudine Garcia/COLLECTION DE L'ART BRUTElle nie tout en bloc! Ces réseaux de complexités linéaires, cette maîtrise des flux colorés, tous ces dessins mêlant et renouvelant les formes d’une énergie à la fois vitale et spirituelle ne sont pas de sa main. Elle est là, à sa table de travail pendant de longues heures – parfois jusqu’à dix d’affilée –, c’est elle qui trace, c’est elle qui colore mais la créatrice se défile au moment de parler d’œuvres, d’auteur et dans la foulée d’appartenance. Il y a elle et, il y a eux, ses «guides», cette présence ressentie depuis un jour de mai 1961. L’énigmatique Henriette Zéphir, que la Collection de l’Art Brut à Lausanne sort de sa réserve pour une première exposition monographique dans une institution, avait alors 41 ans et son monde aux vertus curatives, son nouvel univers s’est fait… en sept jours! Mais rien à voir avec la religion, la créatrice ne se dit pas pieuse comme elle nie tous liens avec les spirites.
Lire la suite ...

Aucun commentaire: