Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 7 janvier 2017

Peindre l’utopie

Notes d'art brut   6 janvier 2017

Peindre l’utopie
Louis Soutter, Le colis froid, 1938, laque noire et gouache, peinture au doigt, Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne.

Written by Lucienne Peiry in Article Portrait

Le peintre suisse Louis Soutter (1871-1942) décide de supprimer tout intermédiaire entre lui-même et son œuvre, entre son propre corps et celui de ses figures dans la dernière période de sa production. Il peint aux doigts, souvent au sol. Le rapport physique à la matière et au support se fait tangible, direct, l’engagement corporel atteint son paroxysme. Les concentrations de silhouettes immobiles des deux phases précédentes font place à des êtres plus indépendants mais tout aussi fragiles, pareils à des ombres.

              

Aucun commentaire: