Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

mercredi 5 octobre 2016

Sur l'IVG, les députés PS se mobilisent pour les Françaises et pour les Polonaises

05.10.2016
Une cinquantaine d'élus, issus principalement des rangs socialistes, ont posé dans la cour d'honneur de l'Assemblée avec plusieurs ministres, dont Marisol Touraine, Harlem Désir ou encore Jean-Vincent Placé et Juliette Méadel, ainsi que le président de l'Assemblée Claude Bartolone. La photo était à l'initiative de la Délégation au droit des femmes à l'Assemblée et du groupe socialiste qui entendaient protester contre les velléités de suppression de l'IVG en Pologne. L'idée était de montrer aux femmes polonaises "qu'ici aussi on les soutient, ici aussi on manifeste", a indiqué Bruno Le Roux, chef de file des élus PS. "On ne laissera pas reculer les choses en France et on est solidaires pour qu'elles ne reculent nulle part ailleurs", a-t-il poursuivi.

Peu avant, lors des questions au gouvernement, la ministre des Droits des Femmes Laurence Rossignol, avait salué "la remarquable mobilisation des femmes polonaises (…) pour défendre le droit à l'avortement déjà si restreint".  Elle répondait à Maud Olivier (PS), membre de la délégation au droit des femmes : "Les résistances en la matière sont partout et aussi en France", estimait Maud Olivier, citant le récent rejet par le Sénat d'un amendement pour élargir le délit d'entrave à l'IVG aux nouveaux sites internet anti-avortement.
La veille, les députés socialistes avaient annoncé qu'ils déposeraient "très rapidement" une proposition de loi afin d'élargir, en France, le délit d'entrave à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) à ces sites internet. Le patron des députés PS préconisant même un examen de la future proposition de loi en procédure accélérée, lors de la réunion de son groupe.

Aucun commentaire: