Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

jeudi 6 octobre 2016

De nouveaux visages au Comité consultatif national d'éthique

Coline Garré
05.10.2016




ccne
Crédit Photo : S. TOUBON Zoom
Le Comité consultatif national d'éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE), présidée par Jean-Claude Ameisen, a été renouvelé pour partie, la moitié de ses membres ayant vu leur mandat s'achever en avril 2016.
Un arrêté du 27 septembre 2016, paru ce 5 octobre au Journal officiel, liste les nouveaux entrants, dont le Dr Sophie Crozier, neurologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière et docteur en éthique médicale, spécialisée dans la prise en charge des victimes d’accidents vasculaires cérébraux, sur plan clinique, et sur la réflexion éthique dans les situations médicales complexes et graves, désignée par la ministre de la Santé, en remplacement d'Alain Cordier, en qualité de personne qualifiée en éthique.

Au titre de personnalités appartenant au secteur de la recherche, le généticien Thomas Bourgeron, chercheur à l'Institut Pasteur, succède à Margaret Buckingham, et le Dr Anne Durandy, directrice de recherche à l'Inserm (U 768 - Centre de référence pour les déficits immunitaires héréditaires) et à l'hôpital Necker, remplace le Pr Marie-Germaine Bousser. Est aussi nommée le Dr Mounira Amor-Gueret (au siège laissé par le généticien Patrick Gaudray), directrice de recherche à l'Institut Curie/CNRS (unité stress génotoxiques et cancer).
Maintien des Pr Aubry et Puech
Le Pr Régis Aubry, chef du service des soins palliatifs au CHU de Besançon et ancienprésident de l'Observatoire national de la fin de vie, qui siégeait jusqu'ici comme personne qualifiée en éthique, revient comme personnalité de la recherche, et remplace le Dr Véronique Fournier, nommée (non sans remous) à la présidence du nouveau centre national de la fin de vie.
Le Pr Françis Puech, président du Collège national des gynécologues et obstétriciens français, voit son mandat renouvelé, comme Dominique Thouvenin, professeur de droit de la santé et éthique à l’université Paris Diderot et Christiane Basset, ancienne conseillère au Conseil économique, social et environnemental (Cese).
À noter enfin, les arrivées de Pierre Delmas-Goyon, ancien juge, conseiller à la Cour de cassation, président du conseil d’administration du Fonds de Garantie des Victimes des actes de Terrorisme et d’autres Infractions (FGTI), Marc Abélès, anthropologue et ethnologue, directeur de recherche au CNRS et d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, l'ancienne directrice du journal « la Croix » Dominique Quinio et le philosophe musulman Abdennour Bidar (en tant que représentants des principales familles philosophiques et spirituelles), la philosophe Monique Canto-Sperber, Carine Camby, conseiller à la Cour des comptes, déléguée générale de la Cité internationale universitaire de Paris, Martine Le Friant, juriste, présidente de l’Association française de droit du travail et de la sécurité sociale, et les renouvellements de Michel Van-Praët, professeur de muséologie au Muséum national d’Histoire naturelle et d’Yves Charpenal, premier avocat général à la Cour de cassation.

Aucun commentaire: