Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

samedi 1 octobre 2016

Mobilisation des infirmières de l’Education Nationale contre l’externalisation de leur exercice

 | 
A l'initiative du Snics-FSU, les infirmiers de l'éducation nationale s'élèvent contre plusieurs projets relatifs à leur exercice. 
Menaces sur les droits à mutation, remise en question de l'avancement, risques de hiérarchie médicale et remise en question de l'organisation du temps de travail : les infirmiers de l'Education Nationale se sont mobilisés aujourd'hui à Paris pour faire entendre leurs inquiétudes. 

A la veille de la sortie du rapport sur la modernisation de l'action publique et la possible création d'un corps inter-ministériel, les dangers seraient nombreux, selon le SNICS (Syndicat National des Infirmier(e)s Conseiller(e)s en Santé). 
"Malgré les engagements pris en 2015, madame la ministre de l'Education Nationale se propose d'externaliser les infirmières de l'Education Nationale dans un corps à gestion interministérielle d'une part, mais également d'externaliser sa compétence en matière de santé vers des structures extérieures à l'Education Nationale" explique le syndicat dans une lettre adressée aux députés de différentes circonscriptions. 
Le syndicat regrette aussi que les recteurs d'académie produisent des notes de service "préjudiciables à la santé des élèves" et allant à "l'encontre" des textes qui définissent et précisent les missions des Infirmiers de l'Education Nationale. 
Loi de refondation de l'école avec notamment son article L541-1 relatif aux visites médicales et examens de dépistages pour les enfants de 6 et 12 ans, code de la santé, arrêté qui précise de "manière très explicite le rôle de tous les professionnels de santé" dans le cadre de ces visites... Ces textes qui représentaient une avancée notoire dans la description des missions des professionnels, seraient remis en question par de simples notes et circulaires académiques. 

En 2013, pour la même raison, les infirmiers de l'Education Nationale avaient manifesté à trois reprises. Ces manifestations unitaires avaient chaque fois, regroupé près de 2000 infirmières pour un corps comptant 7500 agents. 

Aucun commentaire: