Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

jeudi 22 septembre 2016

Newsletter Stop DSM du 19/09/2016 de Patrick Landman

RESERVATION : lesdebatspublics@gmail.com
PRESCRIPTION ET ÉTATS LIMITES
PRESCRIBING & BORDERLINE PERSONALITY DISORDER


Un point de vue australien très clair / An Australian point of view, very clear :


RÉSUMÉ : Un diagnostic précis est fondamental pour une gestion efficace du trouble de la personnalité borderline, mais de nombreux patients passent inaperçus. La gestion de première ligne pour le trouble de la personnalité borderline est un traitement psychosocial, pas de médicaments. Il y a de grands risques liés à la prescription, y compris la polymédication, le surdosage et l'utilisation abusive. Le traitement médicamenteux peut être justifié pour les patients qui ont des troubles mentaux concomitants comme la dépression majeure. Si un médicament est prescrit pour le trouble de la personnalité limite, il ne devra seulement être qu'un complément au traitement psychosocial. Il devra y avoir des objectifs clairs et de collaboration thérapeutique qui seront régulièrement  réexaminés avec le patient. Utiliser des médicaments uniques prescrits en quantités limitées pour un temps limité. Arrêter les médicaments qui sont inefficaces.


SANTÉ MENTALE ET RÉCESSION ÉCONOMIQUE
MENTAL AND ECONOMIC RECESSION



Cette étude montre le lien . This study shows the link:


PSYCHANALYSE / PSYCHOANALYSIS


La terminaison n'est pas la fin. Un témoignage clinique / A termination is not the end. A clinical testimony.

Aucun commentaire: