Articles, témoignages, infos sur la psychiatrie, la psychanalyse, la clinique, etc.

jeudi 22 septembre 2016

Irène Frachon, une combattante dans les salles obscures

Par Eric Favereau — 19 septembre 2016 

La pneumologue Irène Frachon,  le 16 mai 2013 au CHU de BrestLa pneumologue Irène Frachon, le 16 mai 2013 au CHU de Brest Photo FRED TANNEAU. AFP

Nous avons assisté à la rencontre entre la médecin qui mène une lutte contre les laboratoires Servier et leur Mediator et l’actrice danoise Sidse Babett Knudsen, qui campe son rôle dans «la Fille de Brest».

C’est une scène troublante que celle entraperçue, samedi soir, dans la grande salle du cinéma le Gaumont Opéra à Paris : il y avait, assises côte à côte, l’héroïne et son double, Irène Frachon et Sidse Babett Knudsen, actrice danoise. Une scène bien déroutante car cette dernière joue magnifiquement le rôle de la première dans le film d’Emmanuelle Bercot la Fille de Brest, qui va sortir fin novembre en France.
Elles sont là, toutes les deux, hésitantes et si chaleureuses entre elles. On les sent aimantes, on les sent gênées. L’actrice disant de sa voisine : «C’est une personne qui m’inspire. Je ne suis pas comme ça, moi… Quelle créature peut être remplie à ce point de son combat, d’une mission ?» Irène Frachon écoute. Elle a voulu qu’une victime soit avec elle. Irène Frachon est tout sauf une héroïne. Bretonne, elle est terre à terre, sans faux-fuyant. Médecin jusqu’au bout des ongles, son histoire n’a rien de romanesque. C’est un combat qui lui est tombé dessus. Et ce film raconte l’histoire au plus juste de sa lutte contre le laboratoire Servier et le Mediator. Il a été tourné dans les lieux mêmes où le drame s’est déroulé, Irène Frachon participant à la rédaction du scénario et de ce fait récoltant de l’argent qui lui sert… à poursuivre le combat sans fin de l’indemnisation des victimes. Tout est donc si imbriqué, entre les faits et les images, que le recul manque. Que voit-on ? Un film ou son miroir ? Ou bien est-ce l’inverse ?
La réalisatrice Emmanuelle Bercot et l'actrice danoise Sidse Babett Knudsen qui campe Irène Franchon dans «la Fille de Brest». Ici à San Sebastian, le 16 septembre.
La réalisatrice Emmanuelle Bercot et l’actrice danoise Sidse Babett Knudsen, qui campe Irène Franchon dans «la Fille de Brest». Ici à San Sebastian, le 16 septembre.

Aucun commentaire: